LOGO

AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 A L I S O N Ϟ Let Me Dazzle You.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Admin



Messages : 515
Date d'inscription : 17/12/2009
Age : 21
Localisation : Sur le forum, en train de moderer vos paves de textes!

Feuille de Superheros/Supervillain - Mutant
Sexe: Masculin
Jauge de vie du Superheros/Supervillain - Mutant:
0/0  (0/0)

MessageSujet: A L I S O N Ϟ Let Me Dazzle You.   Sam 7 Avr - 13:18




P A R C E Q U E J T M B B ϟ feat. Blake Lively
alison « ali » blaire ϟ dazzler

22 Ans ϟ X-Men de Préférence (Il manque du bleu x'D) mais si vous ne voulez pas, Gifted Youngsters me convient ϟ Chanteuse, Actrice & Mannequin Professionelle ϟ Américaine de New York


DATE DE NAISSANCE ϟ Le 1er Mars 1941

CARACTÈRE EN CINQ ADJECTIFS ϟ Chaleureuse • Créative • Amusante • Fêtarde • Extravertie

DON ϟ Alison n'a qu'un seul véritable pouvoir, qu'elle peut manier de plusieurs manières différentes. Alison peut transformer le son en lumière. Plus le son qu'elle reçoit est intense, plus la lumière produite est intense. Avec cette lumière, elle peut aveugler ses ennemis ou encore, agir en tant que "projectiles" d'énergie. Alison peut également se défendre elle et ses alliés en produisant des boucliers lumineux et en "courbant" les rayons de lumière autour d'elle ou d'un groupe de personne afin de les rendre invisible (notez que ce dernier usage n'est pas encore très évolué et perfectionné).

Bien qu'elle se débrouille relativement bien avec son don, il lui reste encore des choses à apprendre, et elle en est consciente. Avec le temps, elle devrait être capable de créer des hollogrammes avec la lumière (en gros, de projeter des rayons lumineux de façon à faire croire aux autres qu'un objet ou une personne se trouve là où elle a envoyé la lumière). Elle devrait également pouvoir utiliser les rayons lumineux pour se léviter, mais cette technique lui sera très limitée dans le sens où elle lui demanderait beaucoup de concentration et d'énergie et qu'elle ne pourra pas à proprement parler voler.

Alison n'est jamais parvenue à transformer le son de sa propre voix en lumière, et la dernière rumeur qui circule serait qu'avec une source de bruit suffisante, elle serait capable de vous bruler la peau à vif.


CONVICTIONS ϟ Alison n'a rien contre les humains, au contraire. Étant plus ou moins pacifiste, elle ne cherche pas à dominer le monde ou autre chose: elle reste véritable à elle-même; elle se voit comme elle est. Et ce qu'elle est, c'est une mutante, une mutante libre et égale aux humains. Tant qu'il ne la jettent pas dans une cage et qu'ils ne l'empêchent pas de chanter sur scène, elle n'a aucune raison de les détester ou de s'opposer à eux. C'est pour ça qu'elle a décidé de se joindre à Charles Xavier, et à sa cause: un monde où mutants et humains coéxistent... C'est son voeu le plus cher. Elle ne se croit pas supérieure, elle ne cherche qu'à vivre sa vie comme elle l'entend sans qu'on ne vienne l'embêter... Et accessoirement, sauver le monde ne la dérange pas plus que ça, tant qu'elle peut choisir son propre costume et sortir des remarques cyniques aux "méchants" à qui elle devra faire face. Vous voulez vraiment savoir ce qu'elle vous dirait sur ses convictions, si vous lui posiez la question?

- Je ne veux de mal à personne, et tant qu'on ne vient pas me déranger, je ne vois pas pourquoi j'irais emmerder les autres! Je ne fais pas la distinction entre humains et mutants, car pour moi, c'est du pareil au même: on a tous besoin de manger, de dormir, on mérite tous de vivre... J'ai des dons, certes, mais l'essentiel, ce n'est pas de les avoir, c'est de s'en servir pour de bonnes causes.


we are the future, not them

- DAZZLER ! DAZZLER ! DAZZLER !

Ils l'acclamaient. Ils criaient son nom. Ils voulaient la voir monter sur scène; il voulaient entendre le son de sa voix, ils voulaient la voir se trémousser avec ses danseuses en leur jouant ses chansons qu'ils adoraient tant... Ils la voulaient elle, et elle était plus qu'heureuse de combler leurs voeux. Anxieuse dans les coulisses, Alison se demanda un instant si elle rêvait, ou si elle était bel et bien là, en train de faire ce qu'elle aimait faire, après toutes ces années de tentative et de dure labeur. Mais il n'y avait pas de doute là dessus: elle ne rêvait pas. Ses somptueux cheveux blonds longeaient son visage tels des lianes, et ses yeux bleus pétillaient de malice. Styliste, maquilleuse et coiffeuse se battaient la chanteuse afin de perfectionner son apparance, et en moins d'une minute, Alison s'était pratiquement faite jeter sur la scène, avec en guise d'encouragement un simple coup de pouce.

- Génial... marmonna t-elle entre ses dents.

Puis, affichant un sourire radieux, et saluant de la main sa horde de fans, Alison fit un clin d'oeil aux musiciens: le spectacle pouvait commencer. Elle adorait cette vie; elle adorait ce métier. Il n'y avait rien de plus apaisant pour elle que le son de la guitare accompagné par les hurlements des jeunes remplissant la salle... Elle voulait que cela ne se termine jamais. Marchant de gauche à droite, Alison fixait cependant du regard un point fixe dans l'audience: une chaise en métal sur laquelle reposait une insigne "
Réservé ". Mais que faisait-il? Pourquoi n'était-il pas encore là? Il savait bien que ce jour était important pour elle! Possiblement son plus grand concert à ce jour! Mais qu'est-ce qu'il pouvait bien ficher?

Les secondes passaient, puis les minutes, et avec, l'espoir qu'Alison avait de voir son père assisster à son concert ce soir là. Mais il ne vint pas. Elle n'aurait pas dû être surprise: il ne venait jamais. Elle se rappellait clairement qu'à chaque fois, il trouvait toujours une excuse... Une excuse pour ne pas la voir, en quelque sorte. Les rares fois qu'il acceptait de la voir, il était silencieux, immobile, tel une statue... Du moins, avec elle... Lorsqu'il la quittait en avance pour le "boulot" comme il le disait si souvent, il n'affichait plus ce visage sérieux, impassible, déçu... Elle le savait. Elle n'avait pas été l'héritière qu'il avait toujours voulu avoir.

Alison Blaire est née un vingt et un mars, le premier jour du printemps. C'est probablement de là qu'elle tient son caractère léger, joyeux et généreux... Elle est aussi vive et enthousiaste que le printemps; elle a autant d'espoir que celui-ci. Son père, Carter, a toujours été l'un des plus grands juges de la ville; sérieux, timide, studieux, sévère... Quand à sa mère, Katherine? C'était une animatrice vive et chaleureuse, avec la joie de vivre. Inutile de dire que ce couple n'était pas fait pour durer, ni que la mère d'Alison quitta son père trois ans après sa naissance.

Ayant toujours été élevée par une figure ferme, autoritaire et sévère, Alison n'a jamais eu droit au moindre faux pas: le moindre signe d'insolence était punissable et avait été puni; la moindre mauvaise note signifiait qu'elle ne pourrait pas sortir avec ses amis tant que ses résultats ne s'amélioraient pas... Il lui avait appris ce qui était bon et ce qui était mauvais, et depuis son plus jeune âge, l'avait orientée dans le même chemin que le sien: celui du droit, cherchant à ce qu'elle mène une vie honnête et prospère. Ne cherchant pas à décevoir ni blesser son père de la même manière que sa mère, Alison se plia a ses moindres caprices; elle vivait non plus pour elle, mais bel et bien pour lui, et elle avait débuté sa première année dans le droit internationnal à l'université.

Mais Alison n'était pas comme Carter Blaire, ce qui avait l'habitude de l'irriter ou de l'attrister. En effet, elle tenait beaucoup de choses de sa mère: c'était d'elle que lui venait son extrovertisme; c'était d'elle que lui venait le charme qui mettait tous les hommes qu'elle croisait à ses pieds; c'était d'elle qu'elle avait tiré les qualités nécessaires à être une personne de confiance, à être une personne avec qui on avait envie de se lier... C'était d'elle que lui venait l'envie de s'amuser, de ne pas se prendre la tête, et de vivre sa vie au jour le jour. Afin de ne pas vexer son père, elle essayait d'enfouïr au plus profond d'elle toutes ses pensées légères et joyeuses, néanmoins, il voyait bien que Katherine était bel et bien présente dans sa fille, et s'en lamentait chaque soir.

C'était cependant sa grand-mère, Bella Blaire, qui avait détruit à tout jamais le lien déjà fragile entre Alison et son père, et ce, en encourageant Alison à vivre sa vie en poursuivant sa passion du chant. Des années durant, la jeune fille avait essayer de concilier sa vie sur scène et ses études de droit, mais voyant que ce n'était pas, et ne serait sans doute jamais assez suffisant pour son père, s'était résolue à abandonner la vie qu'il voulait qu'elle mène et à se concentrer sur celle qu'elle voulait mener.

C'était égoïste, et elle le savait. C'était pour cela qu'il n'était pas venu ce jour là; c'était parce qu'elle l'avait tellement déçu et blessé dans sa vie qu'il ne pouvait même plus supporter de la voir, encore moins de se retrouver en tête à tête avec elles. Les larmes lui montaient aux yeux. Elle voulait hurler, crier, pleurer, ou encore casser des choses... Elle voulait exprimer sa souffrance d'une manière compréhensive. Le spectacle n'avait dorénavant plus aucune importance pour elle, et pourtant, elle s'efforçait de le continuer jusqu'au bout comme si de rien n'était, retenant ses larmes comme si tout allait bien, affichant son plus beau sourire afin de faire croire à son audience qu'elle ne pouvait pas être plus heureuse qu'elle ne l'était en cet instant même.

Si son public ne remarquait pas la rougeur de ses yeux, ni leur brillance, c'était parce qu'elle était bonne actrice: elle savait pleurer sur demande, crier sur demande, sourire sur demande... Elle pouvait jouer tout le monde et personne à la fois; elle changeait de rôle comme de chemise, et ça lui plaisait; pas autant que le chant, certes, mais ça lui plaisait quand même, et c'était pour cela qu'elle avait accepté de jouer dans quelques films lorsque l'opportunité s'était présentée à elle. Une chose mena vers une autre et Alison, à présent chanteuse et actrice, fut très rapidement réclammée en tant que mannequin, tant pour son irréprochable corps svelte et beau que pour son visage expréssif et pour sa taille relativement haute.

Alors qu'Alison terminait son avant-dernière chanson sur scène, son regard vint se poser une dernière fois sur la chaise réservée, et son visage s'illumina rapidement d'un sourire: peut être que son père ne voulait rien avoir à faire avec elle, on ne pouvait pas en dire autant pour sa grand-mère. Bella Blaire se tenait assise dans l'audience, aussi gracieuse, élégante, sophistiquée et rayonnante que d'habitude, semblant néanmoins plus faible et fragile. Le moment était arrivé de chanter sa dernière chanson. Elle jubilait de savoir qu'il s'agissait de la chanson qu'elle avait écrite pour sa grand-mère: elle avait toujours rêvé de la lui chanter devant une audience. Souriant de joie et d'incrédulité, Alison déclara finalement fièrement à son audience:


- Mesdames, messieurs et mesdemoiselles, cette prochaine chanson a été écrite pour ma grand-mère, Bella, que vous pouvez voir là bas, et c'est une chanson très émotionelle pour moi alors je vous remercie d'avance de m'écouter.

Elle ne mentait pas: cette chanson avait réellement beaucoup d'importance à ses yeux: si elle n'avait pas été sur le programme - ce qui. en soit, était fondamentalement impossible, vu qu'Alison vérifiait à chaque fois qu'elle y figurait, et toujours en chanson finale - elle aurait changé le plan à la dernière minute juste pour que sa grand-mère puisse entendre cette chanson en direct et avec un large public, ne serait-ce qu'une fois dans sa vie. Elle se mit alors à chanter de toute son âme la dernière chanson qu'il lui restait à chanter, avant de saluer son audience, de ramasser un bouquet de fleurs qui avait été jeté sur scène et de disparaître dans les coulisses.

Elle pleurait. Chaque larme coulant le long de ses joues; chaque goutte de rimmel noir partant de ses yeux et terminant sur les côtés de son visage était un rappel qu'elle avait été mauvaise fille et que son père ne voulait pas la voir; pas maintenant, pas jamais. Blottie contre elle se trouvait Bella Blaire, aussi sereine et protectrice que jamais; toujours à l'écoute de ce que sa petite-fille avait à lui dire.


- Pourquoi, grand-mère? Pourquoi ne m'aime t-il donc pas?

- Mais il t'aime, ma chérie, je n'ai aucun doute là dessus... Il est sûrement en train de vivre une période difficile, voilà tout.

Mais aussi apaisants qu'étaient les mots de sa grand-mère, Alison savait qu'ils ne pourraient jamais changer la sombre vérité, et qu'elle ne retrouverait sans doute jamais la relation qu'elle avait eue jadis avec cet homme qui comptait plus que tout pour elle.

~ 1543 Mots



behind the screen

PRENOM/PSEUDONYME ϟ That is the question. ~
PAYS DE RESIDENCE ϟ You would like to know, wouldn't you?
AGE ϟ 15 years old.
FREQUENCE DE PASSAGE ϟ Aussi régulièrement que possible.
OÙ NOUS AVEZ-VOUS TROUVE ϟ I'm already here, baby. What a Face
CODE ϟ clothing was never an option? What a Face
COMMENTAIRE PERSONNEL ϟ J'me plaisais tellement ici, il fallait revenir une deuxième fois x') J'espère ne pas avoir fait de bêtise en prenant un d.c. sans prévenir hein, mais j'avais du temps devant moi et plutôt que de m'ennuyer, je préferais commencer une fiche XD Je m'engage à être actif et tout ça (a) Et puis, y'a vraiment pas assez de bleus ici x')
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-marvel-rpg.forumactif.com
 

A L I S O N Ϟ Let Me Dazzle You.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lien utile
» CAMOUFLAGE
» Hair style
» [Belles Montres 2011] MB&F: Razzle Dazzle & Double Trouble
» Camouflage Dazzle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
They Coined It :: Don't Try To Run Away From The Flood :: Banque de persos RP de Feu Ardent-