LOGO

AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 EMMA ✿ There Can Only Be One Queen, And Fortunately, That's Me.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Admin



Messages : 515
Date d'inscription : 17/12/2009
Age : 21
Localisation : Sur le forum, en train de moderer vos paves de textes!

Feuille de Superheros/Supervillain - Mutant
Sexe: Masculin
Jauge de vie du Superheros/Supervillain - Mutant:
0/0  (0/0)

MessageSujet: EMMA ✿ There Can Only Be One Queen, And Fortunately, That's Me.   Sam 7 Avr - 13:18




Feu Ardent ϟ feat. January Jones
emma grace frost ϟ la reine blanche

27 Ans ϟ Hellfire Club ϟ Co-Gérante du Greenwich Hotel & Reine Blanche du Cercle Intérieur du Club des Damnés ϟ Originaire de Boston, aux Massachusetts, mais aime se faire passer pour Britannique


DATE DE NAISSANCE ϟ 13 Décembre, 1935

CARACTÈRE EN CINQ ADJECTIFS ϟ Froide • Charmante • Sociable • Sereine • Élégante

DONS ϟ
Dossiers Confidentiels • Analyse du Patient Emma Grace Frost :

Emma possède deux dons rares extrêmement utiles qu'elle manie à merveille: la télépathie ainsi que la transformation de son corps en matière organique - en l'occurence, le diamant. Il est important de noter que ces deux formes sont incompatibles.

Niveau 1 : Les pouvoirs d'Emma naissent, tout simplement. Elle se rend compte qu'elle commence à entendre les pensées actuelles - elle ne peut pas encore fouiller plus profond - des gens qui l'approchent - particulièrement lorsqu'elles sont partuculièrement fortes ou tournées vers elle. Elle se rend également compte qu'elle peut légèrement influencer son entourage afin de parvenir à ses fins mais c'est tout.

Emma ne sait pas encore se transformer en diamant pour la simple et bonne raison qu'il s'agît d'une mutation secondaire qui n'a pas encore eu lieu.

Niveau 2 : La télépathie d'Emma se fait de plus en plus puissante. Elle peut à présent fouiller dans les pensées d'une personne en particulier afin de trouver ce qu'elle veut savoir. Son influence sur son entourage se fait de plus en plus pesante. Elle peut dorénavant produire des illusions centrées sur elle: elle peut vous faire croire qu'elle fait telle ou telle chose alors qu'il n'en est rien en réalité.

Niveau 3 : Les pouvoirs d'Emma sont hors-contrôle ! Elle est terrorisée; elle est instable: elle entend toutes les pensées des personnes à moins d'un demi-kilomètre, sans pouvoir les taire. Son pouvoir croît rapidement, mais elle n'est pas encore prête à les contrôler. Elle peut cependant dorénavant communiquer télépathiquement avec les autres et leur retrouver des souvenirs enfouis au plus profond de leur cortex.

La forme "organique" d'Emma vient de se développer. Elle ne maîtrise pas encore la transformation; sa forme de diamant est trop "impure" et manque de consistance: c'est un mélange de chair et de roche. Elle aime bien se terrer dans cette forme afin de ne plus entendre les voix... Ses parents la prennent pour folle. Elle est internée dans l'un des meilleurs aziles du pays.

Niveau 4 : Emma a une meilleure prise sur son pouvoir télépathique: dorénavant, sa création d'illusions est plus développée, précise et elle peut créer des illusions d'à peu près tout - il est important à noter qu'elle n'influence pas l'optique: elle travaille sur le cerveau pour envoyer les mauvais signaux au système nerveux de sa "victime". Emma peut à présent plus ou moins contrôler son pouvoir, n'entendant que ceux qu'elle veut. Elle peut agir en tant que système de communiquation avec ses alliés, néanmoins si elle perd connaissance, la liaison serait instantanément coupée. Finalement, Emma peut sentir une présence autre que la sienne entrer dans son esprit.

La forme "organique" d'Emma gagne en précision: elle ne peut toujours pas manipuler la durée de ses "transformations", néanmoins, à la place d'un mélange de chair et de diamant se trouve une fine couche dure, solide et froide de diamant. La pierre est encore trop lisse et polie pour blesser quelqu'un, mais ça peut encore évoluer.

Niveau 5 : À présent, Emma a sû maitriser à merveille ses dons télépatiques. Elle peut bloquer une présence autre que la sienne dans sa propre tête - i.e: Un télépathe - si le signal émit est plus faible que sa force télépathique. Elle peut imuniser une salle aux ondes télépathiques, empêchant ainsi à ses ennemis de les localiser ou "entendre" leurs conversations. Emma peut reécrire d'énormes passages des mémoires des autres, les effacer, ou encore en implanter. La rumeur qui court est qu'elle est même capable de "lobotomiser" intégralement le sujet avec assez de concentration. La portée de sa télépathie ainsi que sa précision ont acquises des niveaux vertigineux. Elle peut apparament entendre une personne de l'autre côté du globe si celle-ci lui est chère et si ses pensées sont particulièrement fortes ou dirigées vers elle. On raconte qu'elle aurait le pouvoir nécessaire à manier Cérébra, mais ce n'est qu'une rumeur.

Emma maitrise à perfection sa forme organique, se transformant intégralement en diamant impénétrable et tranchant. Elle maitrise également la durée de ses transformations.

NOTE: - Sous forme "organique", Emma semble ne pas vieillir. Néanmoins, nous ne pouvons pas prévoir ce qui se produirait si elle reprenait son état humain après une trop longue durée restée sous forme organique.

- Les deux pouvoirs d'Emma semblent incompatibles: sa télépathie emet des ondes, cependant, le diamant est impénétrable de tout, y compris des ondes. Elle ne peut donc ni envoyer, ni recevoir de "signaux" télépathiques.

- Emma n'a pas besoin de manger ni de boire sous forme "organique".


Emma a acquis il y a deux ou trois ans le stade maximal de ses capacités. Elle est arrivée au cinquième niveau.

CONVICTIONS ϟ N'ayant jamais eu une différence physiologique visuelle "chronique" dûe à ses pouvoirs, Emma n'a jamais été jugée ni maltraitée par ses camarades et amis - en même temps, il serait difficile de faire face à quelqu'une capable de manipuler vos pensées. Les idéaux d'Emma ont en réalité toujours été assez égoïstes et portés sur sa personne: au début, elle n'avait rejoint la cause de Sebastian Shaw que pour le pouvoir que celle-ci lui rapporterait ainsi que le haut-niveau de vie qui en ensuivrait à coup sûr. Au final, elle n'est pas "anti-humains": elle veut simplement être supérieure - n'est-elle après tout pas une reine ? - et si cela signifie qu'elle doit s'allier aux plus forts, elle n'hésitera pas à le faire. Et à priori, les mutants sont les supérieurs des humains. Elle est prête à tout pour avoir ne serait-ce qu'un peu de pouvoir... Ou plutôt, à presque tout... Cependant, si vous osez vous adresser à Emma et lui poser cette question, voici la réponse que vous en tirerez à coup sûr:

- Je suis convaincue que la race mutante est bien supérieure à celle des humains : c'est même déterminé dans notre nom générique - homo superior ! Notre destin, c'est de règner sur l'humanité tels des dieux : après tout, nous en avons le pouvoir ! La race mutante est une armée, et une armée à besoin d'un ou d'une chef. C'est là que j'entre en jeu.


we are the future, not them

- Soyons clairs, monsieur Simmons: je ne vous raconte cela uniquement parce que je dois vous effacer la mémoire, et que ça m'arrange. En aucun cas ne devez-vous méprendre ceci comme un signe de sympathie ou d'affection, car croyez-moi, ce n'en est absolument pas un.

Ses doigts frolèrent furtivement le cuir rugueux sur lequel était installé son "client", qui avait été attaché au fauteuil en question afin d'éviter toute tentative d'échappatoire. Elle avait eu pour ordre de lui effacer la mémoire car il nuisait au "bon déroulement du Club des Damnés", et était particulièrement ravie par sa tâche: Emma Grace Frost n'avait pas eu une vie facile, c'était le cas de le dire. Elle avait énormément vécu; elle avait survécu à de nombreux évènements traumatisants ou encore blessants. Elle vous semble peut être parfaite et bien dans sa peau, mais elle est chaque nuit hantée par ses démons intérieurs: il était donc normal qu'elle voit cette "lobotomie" sélective comme une sorte d'opportunité de raconter ce qui lui pesait sur le coeur. Et puis, comme ça, personne ne saurait jamais la vérité, sur qui elle était, sur ce qu'elle avait fait, et sur ce qu'elle comptait faire... Personne sauf elle, et Elias Simmons, jusqu'à ce qu'elle lui efface tous ses souvenirs... Et c'est ainsi qu'Emma se mit à raconter sa vie à un monsieur Simmons tremblant ligoté à une chaise...

- Tout a commencé un 13 décembre, en 1935. Vendredi. La superstition pourrait faire croire que naitre un jour pareil me porterait malheur, et ce n’est pas entièrement faux. commença-t-elle avec un petit sourire discret qui faisait pétiller ses yeux d’émotion, Je suis née dans la ville de Boston, cadette d’une famille de quatre enfants. Mon frère…

- Je croyais que vous étiez Britannique… D’où vous vient cet accent ? demanda monsieur Simmons indiscrètement. Immédiatement, le sourire légèrement nostalgique et gêné d’ Emma se transforma en un regard glacial qui transperçait tout ce qu’il voyait :

- T’ais-je autorisé à m’interrompre ? Non, je ne crois pas, alors retiens toi de commenter… Et puis, après réflexion, pourquoi ne pas tout simplement faire en sorte que tu oublies comment parler ?

Elle se concentra, plissa des yeux, et en moins de temps qu’il ne fallait pour le dire le mal était fait : Élias avait perdu l’usage de sa langue. Confus, il essaya de prononcer un mot, mais c’était comme si sa langue ne lui obéissait plus, ou comme si elle n’était plus là… Il planta son regard affolé dans le sien, si triomphant, si paisible, si perçant, et se rendit compte qu’il était impuissant face à elle : il ne pouvait rien faire hormis l’écouter.

- … Ne vous inquiétez pas, je vous rendrai l’usage de votre langue… du moins, éventuellement, si vous êtes sage.

Elle jubilait intérieurement : elle avait toujours aimé rabaisser les autres ; leur montrer à quel point elle leur était supérieure, et les voir impuissants de contre-attaquer. Emma avait toujours adoré ces moments de bonheur éphémère, car c’était le bonheur le plus pur et épanouissant qui soit. Mais elle ne pouvait pas nier qu’elle n’était pas heureuse. Elle avait vingt-sept ans, plusieurs dizaines d’hommes à ses pieds, un haut-grade dans l’une des organisations secrètes les plus affluentes du monde, et pourtant, quelque chose lui manquait. Terriblement ; énormément. Elle n’avait pas encore mis la main dessus, mais elle savait qu’elle ne serait jamais véritablement heureuse tant qu’elle n’aurait pas cette chose qui lui manquait cruellement; qui l'empêchait presque d'être entière.... Longeant la salle et marchant autour d'Élias, Emma s'arrêta finalement derrière son bureau avant de caresser les objets qui lui étaient les plus chers: une photographie de son frère, la seule personne de sa famille qu'elle appréciait relativement et une rivière de diamants, la première que Sebastian lui avait offerte et la preuve matérielle de son entrée dans la haute-société...

- À mon plus grand regret, je ne suis pas britannique. Je me suis entraînée à parler avec cet accent car je le juge plus élégant que le typique accent américain et que je suis une femme élégante. Comme je le disais, je suis née à Boston. Avant de continuer, j'aimerais remarquer quelque chose: je déteste ma famille. Intégralement: hormis mon frère, Christian, il n'y en a pas un pour rattraper l'autre... Le problème des grandes familles riches de nos jours, c'est qu'elles sont quasi-toutes sous l'influence de substances illicites. Je ne peux pas nier que la mienne ait échappé à ce triste sort, et j'ai le regret d'avouer que j'ai été initiée à la drogue une ou deux fois dans ma vie... Cette même drogue a complètement détruit mon frère homosexuel. Ma soeur, Adrienne, voulant s'assurer les clefs de la deuxième plus grosse fortune du Massachusetts décida d'avouer à notre père, Winston, que Christian portait énormément d'affection aux hommes... C'est ce qui lui fit perdre toutes les bonnes graces de notre père. Lorsque Christian sombra dans la drogue, père ne trouva qu'un moyen de " l'aider ": il l'interna dans un centre de désintoxication et je ne l'ai plus jamais revu depuis...

Mais passons à présent au reste de ma famille: j'avais deux soeurs: Cordelia, la cadette, une manipulatrice dans l'âme: cruelle, démoniaque, sombre... Et finalement, ma soeur ainée, Adrienne... Sans-coeur; sans-pitié et avec une intelligence digne d'un des plus grands génies du monde... Étant plus jeune qu'elle, j'étais toujours dans son ombre, cependant, mon père m'avait toujours préféré aux autres, et ce pour deux raisons bien distinctes: j'étais la plus rebelle, la moins soumise... Il voulut m'offrir les clefs de la fortune des Frost, celle qu'Adrienne était bien déterminée à avoir - et quel choc ça lui a fait, d'apprendre la vérité qui pourtant, crevait les yeux: personne ne l'aimait - mais je refusa son offre, ne voulant plus rien avoir avec ma famille ni mon père depuis tout ce qu'il avait fait...

Il battait ma mère et nous avait fait des attouchements, à moi et mes soeurs - surtout à moi, étant donné que j'étais la plus belle de la famille. Il croyait que parce qu'il avait de l'argent, il était capable de tout, et je dois admettre qu'il était capable de beaucoup de choses... Je n'ai pas encore oublié que c'est à cause de lui que mon frère a sombré dans la drogue; c'est à cause de sa cruauté envers nous et de son impassibilité qu'Adrienne nous avait au final, tous trahis; c'est à cause de lui que mon premier amour, Ian Kendall, a été licensié... C'était il y a longtemps; il y a environ onze années. J'avais alors seize ans, et il devait en avoir vingt-cinq... C'était mon professeur, et je l'ai embrassé...


Elle sourit en repensant à ce délicieux moment: à son premier baiser. Elle se rappellait encore des circonstances: il pleuvait, et son professeur la raccompagnait chez elle. Tout à coup, elle entendit les pensées qu'il avait à son égard, et saisie par un élan de passion, l'avait rapidement embrassé. Malheureusement, son père avait tout vu, et le lendemain, Ian s'était fait renvoyer. Le coeur brisé, Emma confronta son père, mais perdit évidemment: qui pouvait gagner face à un homme qui avait tant de pouvoir? Se ressaissant subitement, elle lâcha brusquement l'objet qu'elle avait inconsciemment ramassé sur son bureau: un badge décoré par l'emblème de son ancien lycée...

- Mais ce n'était pas ça, le pire. Le pire, c'était que mon père avait trompé Hazel - ma mère - avec une autre femme. Le comble, c'était que nous le haïssions tous, mais que nous étions impuissants face à lui: il nous terrorissait. Je me rappelle également de la fois où j'avais développé mes pouvoirs de mutante: la télépathie, dans un premier temps - ce n'est que longtemps après que ma capacité à me transformer en diamant est arrivée: mon père croyait si peu aux "pouvoirs magiques", comme il l'avait dit, que j'ai été internée de force dans un asile. Si je n'avais pas appris à contrôler mon pouvoir, je n'aurais jamais pû influencer les médecins de me laisser sortir... J'y serais probablement aujourd'hui encore.

C'est pour cela que lorsque mon père m'offrit la fortune familiale à la plus grande surprise d'Adrienne, j'ai refusé en lui disant que je préférais me forger mon propre chemin dans ce monde complexe. Je ne les ai presque plus jamais revus depuis: Winston et Hazel sont morts depuis quelques mois, apparament, et je n'ai même pas daigné lire leur faire part de décès jusqu'au bout. Quand à Cordelia, je ne sais pas ce qui lui est arrivé jusqu'à lors et honnêtement, ça ne m'empêche pas de rêver la nuit: je n'ai réellement eu de bonnes relations qu'avec mon frère, Christian. Quand à Adrienne? Jalouse depuis le fameux jour où mon père m'avait choisie plutôt qu'elle, elle s'était mis à l'idée de se venger et en trouva l'opportunité lorsqu'elle tua l'un de mes meilleurs amis. Je l'ai tuée le jour même: je me suis procuré un revolver - ce qui a probablement été la partie la plus difficile de l'opération - je l'ai pointé sur sa tempe, et j'ai tiré. J'ai tiré; j'ai tué ma soeur ainée. Pourquoi ne me suis-je pas vengée avec ma télépathie? Tout simplement parce qu'Adrienne y était immunisée. À présent, il ne me reste plus qu'un frère et une soeur, et je n'ai ni le temps, ni l'interrêt de m'embarquer dans un pélerinage afin de les retrouver.


Elle s'interrompit un instant, tremblante d'émotion et encore choquée, ayant revécu tous ces malheureux évènements en même temps qu'elle les contait à son "invité". Elle venait de couvrir une bonne portion de sa vie; de son histoire. À présent, il ne lui restait que le plus difficile, le plus douloureux, le plus récent... Son arrivée au Club des Damnés et son ascension à la crème de la crème.

- Vous pourriez croire qu'une fille comme moi n'aurait pas eu de difficulté à trouver sa voie, et pourtant, j'ai eu des difficultés à trouver ne serait-ce que de quoi me mettre du pain sous la dent: j'étais peut être une sublime brunette aux beaux yeux bleus, mais j'avais toujours eu quelque chose à repprocher à mon physique... Ça n'avait rien à voir avec ma taille, ni à mon tour de taille ou à la taille de ma poitrine - comme vous pouvez le constater, elles sont naturellement parfaites. Non, ce qui me déplaisait chez moi, c'était mon nez et ma couleur de cheveux. Avec le restant de mes économies, je me suis fait une chirurgie et une teinture. Personne ne le sait, personne ne le saura jamais: je tiens à ma réputation de blonde aux yeux bleus parfaite physiquement sous tous les angles, et c'est d'ailleurs pour cela que j'ai effacé tous souvenirs de moi et toute mention de mon nom dans le cerveau de mon chirurgien.

J'avais alors vingt-deux ans; ayant toujours été plus douée pour mes études grâce à ma télépathie, j'avais acquis un diplôme de sexologie. Néanmoins, la chance ne me souriait pas... Pas encore; pas jusqu'à ce que le destin me pose sur le seuil du Club des Damnés. Au départ crée pour assouvir les sombres desseins des hommes les plus hauts placés et les plus riches de la société, le cercle intérieur du club s'est graduellement empli de mutants, jusqu'au jour où les humains avaient perdu toute leur influence sur le club - mais ça, vous avez dû vous en rendre compte, monsieur Simmons: après tout, c'est parce que nous n'avons plus besoin de vous en tant que fou rouge que je suis chargée de vous effacer la mémoire. Mais laissez-moi donc continuer mon histoire.

Tout au long de ma vie, j'ai été victime de nombreuses rumeurs dont uniquement le tiers était fondé voir véridique: apparament, je portais du rembourrage dans mon soutien-gorge. D'autres prétendent que je suis une sorcière - mais si vous comptez une mutante comme une sorcière, je suppose qu'ils n'ont pas tort. D'autres encore, me disent être la femme la plus froide, cruelle et impassible qu'ils aient jamais vu, et j'accepte avec plaisir ce titre qui me correspond si bien: après toutes les souffrances que j'ai endurées, j'ai appris à prendre du recul, tant et si bien qu'au final, plus rien ne me blesse - savez-vous que je n'ai pas versé une larme en apprenant que Sebastian était mort ? Pas une ! Certes, c'était un monstre, mais bon... Toujours est-il que la rumeur que je peux nier jusqu'à ma mort est celle qui me dit avoir un jour été callgirl. C'est faux. C'est absolument faux. Je le nie, et si je pouvais trouver le créateur de ce pur mensonge, je lui ferais passer un si mauvais quart-d'heure qu'il souhaitera ne jamais être né.

Je ne suis pas callgirl. Je ne l'ai jamais été, et maintenant, je ne le serais jamais. Ce que je suis, c'est une puissante télépathe monsieur Simmons: je peux faire croire aux autres qu'ils me voient à un endroit spécifique en train de faire quelque chose de spécifique alors qu'il n'en est rien: à votre avis, comment suis-je entrée dans le Club des Damnés? Avec du charme de la poussière de fée? Bien sûr que nom. En réalité, le Club des Damnés recrutait des danseuses à l'époque, pour faire rêver leurs clients, et puisqu'il ne me restait aucune autre solution, j'ai décidé de commencer tout en bas. On me qualifiait de la meilleure danseuse de l'histoire du Club alors que je n'avais même pas levé le petit doigt: tout ce que j'avais fait, c'était de faire croire aux autres qu'ils me voyaient danser, et le tour était joué.

J'avais tout de suite repéré le dirigeant; la source du pouvoir du Club des Damnés: il s'agissait du Roi Noir, Sebastian Shaw. Le pauvre: depuis le début, il croyait m'avoir eue: il croyait m'avoir séduite, il croyait que j'étais complètement sous son charme... S'il savait que ce que je cherchais n'était qu'un substitut pour mon père, je doute qu'il eut été aussi enclin à me faire entrer dans le Cercle Intérieur de ce fameux Club. Je ne dis pas ne jamais avoir eu de l'affection pour lui, je ne dis pas ne jamais l'avoir aimé, encore moins ne jamais lui avoir été reconnaissante - après tout, c'est lui qui m'a permis de m'épanouïr en tant que mutante: je dis juste que bien qu'il était très séduisant et charismatique de son vivant, et bien que son pouvoir et son influence étaient des plus énivrants, je ne suis jamais tombée suffisamment sous son charme pour mon objectif de vue: celui de règner.

Je ne vais pas mentir: lorsque j'ai une idéologie, je la suis. Je suis loyale à ma cause, mais pas à mon entourage. Après tout, qu'attendre de plus d'une fille pouvant se transformer en diamant indestructible, qui est par définition sa propre meilleure amie? Et pourtant, des amies, j'en ai eu... Deux filles m'étaient particulièrement chères dans le Club des Damnés: elles s'appellaient Rebecca et Anne. Ensemble, nous formions "la trinité" : les trois protégées de Sebastian, toutes trois éligibles pour le titre de Reine Blanche. De véritables amies, Anne partageait avec moi son goût exquis et sa magnifique garde-robe; quand à Rebecca, elle savait vraiment faire la fête. Sans elle, je ne sais pas si j'aurais trouvé les bonnes choses pour pouvoir m'amuser encore davantage. On était inséparables, ce qui était assez naïf de notre part étant donné qu'au fond de nous trois, nous savions toutes que Sebastian n'en choisirait qu'une et une seule en tant que Reine Blanche. Ce n'était pas une surprise lorsqu'un soir au diner, il me glissa à l'oreille la phrase suivante:

- Emma, voulez-vous être une reine ?

Je le connaissais, depuis le temps qu'on se cotoyait. Je savais que c'était un test qu'il me faisait passer; que c'était sa manière de vérifier qu'il avait fait le bon choix. Intérieurement, je me détestais pour ce que j'allais faire, mais tout le monde me connaît pour la femme égocentrique qui ne pense qu'à son bonheur, et non à la femme altruiste toujours là pour les autres. J'ai accepté. Stupidement, j'ai accepté, et ce qui ensuivit fut l'un des pires moments de ma vie. Si j'avais eu conscience du prix de mon choix, je serais retournée en arrière; j'aurais refusé de conclure un pacte avec le diable comme on dit. Mais je l'ai fait, et je ne peux pas retourner en arrière. Sebastian me demanda triomphalement de choisir entre Anne et Rebecca; mes soeurs de coeur; mes confidentes... Mes rivales. Il me demandait de décider du sort de leur vie: de décider laquelle devrait vivre, laquelle devrait mourir. Je le connaissais, vous-dis-je, et c'est pour cela que je lui ai dit que ça m'était égal: il voulait une Reine Blanche; il voulait une Reine de Glace, alors je lui en ai offert une.

Dégoutée, je suis restée assise tandis qu'il les assassinaient simultanément; dégoutée, je voyais mes deux meilleures amies se faire abattre sous mes yeux... Mais j'étais devenue la Reine Blanche; je faisais dorénavant partie du Cercle Intérieur, de l'Élite de l'Élite, et c'était tout ce qui avait toujours compté pour moi. Une semaine durant, je suis restée dans mon état de diamant: je souffre moins lorsque je l'adopte; je ressens moins mes émotions et je suis presque aussi froide moralement que physiquement. Je ne l'ai jamais pardonné, et c'est probablement pour cela qu'à l'annonce de sa mort, j'en étais soulagée. J'étais soulagée de voir que tout le monde payait un jour, que personne ne pouvait s'en tirer indemne... Même pas moi. Je suis maudite. Je sais qu'un jour, toutes les mauvaises choses que j'ai fait, toutes les mauvaises décisions que j'ai prises, tout le mal que j'ai occasionné viendra me retrouver et me fera payer le prix de la vie que j'ai choisi, et je ne peux qu'attendre ce jour tout en continuant de vivre ma vie comme si de rien n'était. Maintenant, vous savez tout. Maintenant, je peux enfin dormir paisiblement pendant une nuit, sans entendre leurs cris, sans faire d'atroces cauchemars... Maintenant, j'ai la conscience tranquille pendant quelques jours tout au plus, et je vous en remercie. Il faut que je m'en aille, encore merci de votre coopération monsieur Simmons.


Se levant précipitament, Emma claqua des doigts. Instantanément, Elias Simmons perdit connaissance. À son réveil, il ne comprendrait rien: il ne saurait pas où il était, ni comment il y était arrivé. Il se retrouvera dans une petite cabine du Club des Damnés sans douter une seule seconde que s'il appuyait sur le bouton au milieu de la table, il se retrouverait dans un lieu secret et possiblement dangereux. Il n'aura jamais entendu les noms Erik Lensherr, le nouveau Roi Noir, Emma Frost ou encore Azazel, et ne chercherait pas à comprendre où avait disparu tout son argent qu'il avait investi dans le Cercle Intérieur des mois auparavant. Plus important encore, Elias ne se rappellera pas du récit d'Emma, ni de pourquoi elle lui avait raconté l'histoire de sa vie. Pour ceux que ça intéresse réellement, nous vous rassurons: il aura retrouvé l'usage de sa langue, mais ne pourra plus se souvenir du secret important qu'il avait à confier aux autorités: en réalité, Elias Simmons n'avait jamais entendu le mot "mutant" de sa vie... Du moins, c'était ce qu'Emma lui avait fait croire.

~ 3218 Mots


behind the screen

PRENOM/PSEUDONYME ϟ Feu Ardent
PAYS DE RESIDENCE ϟ Hong-Kong, Chine
AGE ϟ 15 Ans depuis le 25 Avril (:
FREQUENCE DE PASSAGE ϟ Aussi souvent que possible, ce qui, j'espère, sera beaucoup
OÙ NOUS AVEZ-VOUS TROUVE ϟ *Pointe Raven du Doigt* C'est elle, c'est elle! D: Merci, ma Raven, je t'en remercie. *-*
CODE ϟ "Clothing Was Never An Option"
COMMENTAIRE PERSONNEL ϟ Comme je l'ai déjà dit à Raven, ce forum est tout simplement magnifique!! J'espère être à la hauteur de vos attentes et de ne pas trop vous décevoir. x___x
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-marvel-rpg.forumactif.com
 

EMMA ✿ There Can Only Be One Queen, And Fortunately, That's Me.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» From Black to White Queen Sideshow collectibles
» Emma Frost the White Queen Kit ech Bowen
» Un nouvel amour pour Régina/Evil Queen ?
» Le Captain-Queen
» Le Outlaw Queen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
They Coined It :: Don't Try To Run Away From The Flood :: Banque de persos RP de Feu Ardent-