LOGO

AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 MAXYM ♘ these words are my own ; they're from my heart.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Admin



Messages : 520
Date d'inscription : 17/12/2009
Age : 21
Localisation : Sur le forum, en train de moderer vos paves de textes!

Feuille de Superheros/Supervillain - Mutant
Sexe: Masculin
Jauge de vie du Superheros/Supervillain - Mutant:
0/0  (0/0)

MessageSujet: MAXYM ♘ these words are my own ; they're from my heart.   Lun 23 Avr - 0:39

© aniksof on tumblr.

♘ maxym cormac everwood ♘

19 Ans jusqu'au 25/04 ♘ SAND VALLEY ♘ VALLEY'S FOLKS
ÉTUDIANT EN PUBLICITÉ AYANT DÉJÀ FAIT DU TRAVAIL EN FREE-LANCE

→ Son entourage l'appelle "Max"
→ Aime les animaux domestiques, mais que ceux n'ayant pas de poils et n'étant pas affreux et/ou dangereux (oui aux oiseaux et aux poissons, donc, et non aux chiens, chats, iguanes, amphibiens et reptiles).
→ A besoin qu'on lui dise des mots doux lorsqu'il est en couple ; ça lui permet de se sentir aimé et important dans la vie de l'autre.
→ Possessif et jaloux, il déteste qu'on s'approche de SON Aslan sans SA permission ... Surtout s'il s'agît d'un autre homme (ou d'une femme) particulièrement attirant(e).
→ S'endort tous les soirs avec sa main gauche sur le torse nu de son chéri.
→ A peur de mourir dans son sommeil.
→ Aime le chocolat ; déteste le fromage. Déteste donc les sandwiches chocolat-fromage.
→ N'a pas d'orientation sexuelle : Maxym tombe amoureux de la psychée, et non de la physionomie. Néanmoins, il a une prédisposition naturelle à être physiquement attiré par le corps masculin, malgré une éventualité d'avoir un jour une relation hétérosexuelle. Les gens qui veulent le classer le classent donc en général comme étant homosexuel (et, parfois, ce qui est plus "correct" par rapport à la vérité, bisexuel).
→ De nature hypersensible, dépressive et dangereusement affectée par les épreuves de la vie, Maxym a déjà souffert d'auto-inflictions de douleur par la brulûre, d'un épisode assez violent d'anoréxie (tous deux engendrés par les moqueries et les cruautés de ses camarades du collège-lycée) et d'une dépression chronique à cause de l'un de ses psychologues passés et de sa rupture avec Aslan.
→ Adore les fruits et tous les produits dérivés d'eux.
→ Vit par sa passion pour la création et les arts (donc, la possibilité de s'exprimer et de laisser libre cours à ses émotions et à son imagination), que ce soit en écriture, en lecture, en chant, ou encore, en dessin (peinture, croquis, etc.)
→ Est assez réservé de nature, et a donc du mal à se "dévergonder" et à adopter un style de vie dit "turbulent". L'alcool, il en boit, mais en quantités infimes. La cigarette ? Il n'y touche pas, il se l'est promis de peur du cancer. Et les drogues ? C'est vade retro Satanas ; un véritable tabou pour lui, malgré le fait qu'il ait dû accepter le fait qu'Aslan ne partageait pas son point de vue sur tout.
→ Assez efféminé, il a la manie de jeter sa tête sur son côté droit avant de passer une main dans ses cheveux lorsqu'il est gêné. Sa voix, silencieuse, calme et discrète, devient cependant forte et grave lorsqu'il est avec des personnes avec qui il n'a pas peur, et ne se sent pas vulnérable, ou aussi, lorsqu'il est rendu passionné par l'amour ou la colère. Il est également généralement discret, et timide, mais toujours curieux.
→ Têtu, il veut toujours avoir raison.
→ Altruiste, Maxym cherche toujours à aider du mieux qu'il peut ... Malheureusement, cela lui attire parfois des ennuis.
→ Intolérant et généraliste, il a du mal à accepter le fait que les autres ne soient pas toujours comme lui, et encore plus de mal à se mêler à eux. Sa relation avec Aslan, cependant, le force petit à petit à se débarasser de ses préjugés pour le bien-être de son couple.
→ Allergique aux abeilles et autres insectes de la famille, la moindre piqûre de frelon peut lui être fatale.
→ Ayant un jour mangé des framboises en quantité excessive lors de sa petite enfance, il est depuis pris de nausées s'il se trouvait à manger le fruit et / ou une confiture faite à base de framboises fraîches. Les produits industrialisés passent généralement mieux, surtout s'il s'agît de yaourts ou de biscuits avec de la framboise à l'intérieur.
→ Adore le Coca Cola et autres boissons gazeuses ; aime le goût des produits de "Fast Food" mais se retient souvent d'en manger par manque d'envie ou par peur de grossir.
→ Souffre de nombreuses insécurités quand à son être, et voit des défauts partout en sa personne, même là où il n'y en a pas à voir.
→ Ayant autrefois cherché à devenir ce que les autres attendaient de lui, et non à être lui-même, il avait tenté d'être une personnalité du type irréprochable, pefectionniste et parfaite. Évidemment, ça n'a pas marché.
→ A fait du piano dans son enfance, mais s'est arrêté afin de se consacrer au violon ; acte qu'il regrette à présent.
→ Au départ, souhaitait poursuivre des études scientifiques avant de comprendre que l'art et l'économie lui correspondaient mieux.

- J'ai rompu avec.

Le psychologue déposa son stylo, concentré sur la tirade que le jeune homme en face de lui venait de lui sortir. Comprenant inconsciemment que ceci était une invitation pour lui de continuer sur sa lancée, Maxym, après un léger mais bref temps de réflexion, enchaîna donc par :

- Il … Il ne m’aimait pas assez. J’en suis persuadé : sinon, pourquoi nous criions nous dessus, régulièrement ? Pourquoi n’étions-nous d’accord sur absolument rien au monde ? Pourquoi prenait-il autant de plaisir à … à m’énerver au point que j’en verse des larmes ?! Non, il ne m’aimait pas assez. Et puis … Je n’aime pas la manière dont il parle aux autres filles, et aux garçons, non plus ; encore moins celle de laquelle eux, le regardent, comme s'il était un objet tombé du ciel. Tout va mal. Tout va terriblement mal. Ça ne fait qu'escalader en importance, depuis notre arrivée ici ...

Maxym s’interrompit alors : il avait envie de vider son sac. C’était même une nécessité. Mais quelque chose en lui lui demandait de ne pas parler sans réfléchir, et, surtout pas au Docteur Marple. Bien qu’il l’ignorait, Maxym commençait à prendre garde à ce dangeureux psychologue …. Homme qui volontairement, l’avait coupé de ses anti-dépresseurs, sâchant pertinamment que ça n’aurait qu’aggravé son état d’esprit et ne l’aurait que fragilisé davantage. Mauvais pour Maxym ; bon pour son compte en banque à lui.
Mais Maxym avait besoin de parler. Il avait besoin de laisser s’échapper la tristesse, la rage, la déception et la douleur qui étaient des conséquences de leur rupture. Il avait besoin de s’exprimer ; de laisser libre cours au flot de ses pensées, et de faire en sorte que celui de ses mots y soient accordé. Plus il y pensait, plus il savait qu’il venait de commettre une grave erreur, en laissant Aslan partir … Mais têtu comme il l’était, il ne serait jamais capable de se l’avouer.

Et pourtant … Ce n’était pas comme si la vie sans Aslan était facile. Ce n’était pas comme s’il pouvait se ré-habituer à devoir dormir seul, dans un grand lit à deux places, une main posée à l’emplacement où son cœur se trouvait habituellement. Ce n’était pas comme s’il pouvait oublier ce rire, ce sourire, ce regard, et surtout, la chaleur qui émanait de son corps lorsque leurs peaux se rencontraient. Ce n’était pas comme s’il pouvait oublier la consolation qu’il avait trouvée, bercé dans ses bras, sa tête sur son torse. Il ne pouvait ni oublier, ni regretter ces moments passés avec Aslan ; autant ces promenades nocturnes, passées à la belle étoile, ces pique-niques dans le parc, passés à rire, à s’amuser et à se taquiner, ou encore, la première fois qu’il … lui avait appris ce qu’aimer voulait véritablement dire. Aslan avait été son premier, et pas que son premier baiser. Il avait également été son premier amour, et le premier auquel il avait offert son corps, malgré ses difficultés à s’y faire, au départ. Il fallait dire qu’Aslan avait métamorphosé Maxym d’une manière surprenante dans un court laps de temps ; rencontrés à 15 ans, il ne fallut pas plus d’une année pour que celui-ci réussisse à sortir Maxym de sa coquille d’ « homosexuel » refoulé en lui avouant son amour. Lorsque Maxym repensait à son passé, il se disait qu’il avait eu de la chance d’avoir Aslan là, à ce moment là … Et pourtant, il se refusait de l’admettre à voix haute.

- … Le pire ? C’est qu’il cherchait vraiment à me déprimer ! Il avait longtemps cessé de me dire qu’il m’aimait, et ne voyait plus que le mal, partout où j’allais. Il était devenu impatient, exigeant, froid, et étrangement, sérieux. À la moindre taquinerie de ma part, il prenait la mouche, et en profitait pour me faire une scène. Je sortais tout juste de ma phase dépressive, et il essayait de m’y replonger ; ça me semble, à présent, plus que flagrant.

Il se mordit la lèvre : en réalité, il ne croyait pas un mot de ses propos. Mais préférant la rage au désespoir, il devait continuer de débiter toutes les horreurs qu’il était parvenu à s’inqulquer au sujet de son à-présent-ex-petit ami.

- Vous savez … Il avait un ami. Je ne l’aimais pas trop, et il le savait … Et il y a cinq jours, j’ai retrouvé cet ami chez nous. Mort. Sur notre canapé. Vous rendez-vous compte ? C’était horrible ! Pillules, seringues … Ses drogues décoraient notre salon, et il n’avait même pas assez de respect pour nous pour ne pas choisir notre domicile comme lieu de répit. Et évidemment, Aslan m’a accusé.

S'interrompant alors, une grimace fit surface sur son visage, suivie d'une larme, puis deux, qui coulèrent de ses yeux.

- J'ai retrouvé un cadavre chez moi ... Et au lieu de me consoler, et de me rassurer, il m'a dit que c'était de ma faute ...

Il se mit alors à pleurer ... Et dieu seul savait à quel point il en avait besoin.

Maxym venait de faire une scène à Aslan, avant de le quitter définitivement. Malgré le fait qu'il l'aimait. Et pourquoi ? Parce qu'il avait, en réalité, peur. Il savait qu'il n'était pas gentil, avec Aslan. Il savait qu'il ne faisait plus d'efforts. Irrascible, irritable, agacé et énervé au moindres mouvements et paroles de celui-ci, il lui menait la vie dure. Et pourquoi ? Parce qu'il se sentait menacé par lui. Il avait toujours tenté d'être le meilleur ; il avait toujours excellé. Et pour une fois, il venait de trouver meilleur que lui, mais dans un contexte qui faisait que ça le frappait.
Il avait quitté Aslan, aussi, parce que Roy l'avait embrassé. Qui était Roy ? Ce n'était pas important. Mais ce baiser avait fait réfléchir Maxym, et ses conclusions lui faisaient peur : même s'il n'avait techniquement rien fait, il avait quand même participé à la naissance d'une infidélité en se laissant embrasser de la sorte ... Et il ne voulait pas tromper Aslan. Il ne voulait pas lui faire mal, de cette façon, il ne voulait pas cesser de l'aimer ... Il ne voulait pas, non plus, qu'Aslan sâche à quel point il l'aimait vraiment, étant donné qu'il avait peur de ce que ça leur ferait : il appartenait à Aslan, et se devait donc de s'éloigner, afin de ne plus être sous son influence.

Et maintenant, il était seul ... Incapable de penser à autrui. Il n'aimait pas Roy. Il ne voulait qu'Aslan. Et ses larmes venaient de plus en plus rapidement.

- Je ... Excusez-moi, je dois y aller.

Se levant alors sans même la réponse de ce "cher docteur", Maxym s'enfuya alors de la salle, ignorant où il irait, mais souhaitant être loin de cet endroit ... Il avait besoin de calme et de solitude. Il avait besoin d'avoir les idées claires. Empoignant les nombreux sacs de cachés préscrits par son psychologue, il les jeta dans une poubelle non loin du cabinet avant de se mettre en marche vers la rivière ... Londres était splendide à cette époque de l'année.


- Ça fait du bien d'être revenu !

Se retournant en souriant vers l'homme de sa vie, Maxym en profita pour glisser ses doigts dans la main d'Aslan afin de la serrer fort. Ils avaient quitté Londres. Ils s'étaient remis ensemble, et venaient de quitter Londres. Et il n'en regrettait rien. Après tous ces évènements, les deux avaient besoin de retourner à leur environnement paisible et calme, ne serait-ce qu'un bref instant. Ils avaient besoin de vivre dans un lieu qui leur était à la fois familier, et hospitalier. Mais une fois arrivés, ils se rendirent compte de quelque chose : Sand Valley ne serait plus jamais la même. À peine l'avaient-ils quittée, que voilà ce qu'elle était devenue. Une zone industrialisée. Un monde commercialisé. Un foyer de vendu ... Il n'avait jamais cru que Sand Valley serait touché par cette ... cette fièvre mondiale d'en avoir toujours plus. Pour lui, le village était symbole de paix, d'espoir, de calme et de solidarité ... Et maintenant ? Il avait plus de repères. Horrifié, il porta une main à ses lèvres avant de chuchotter :

- Oh, Aslan ... Où sommes-nous encore tombés ?

Mais c'était trop tard, à présent. Ils étaient revenus, et ne pouvaient plus faire demi-tour. Le proverbe s'avérait donc vrai : il fallait vraiment faire attention aux souhaits que l'on faisait, sous peine de les voir se transformer en dure réalité ... Ils avaient tenté les grandes métropoles, et ça leur avait déplu ... Hors, si tous les villages se métamorphosaient ainsi, resterait-il ne serait-ce qu'un lieu où ils pourraient trouver cette tranquilité rêvée ?!

Votre pseudo : Feu Ardent. Célébrité de l'avatar : William Eustace Smile. Vos commentaires/observations : Le forum est magnifique mais j'ai vraiment eu du mal à convaincre mon chéri de venir sur un forum sans chatbox What a Face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-marvel-rpg.forumactif.com
 

MAXYM ♘ these words are my own ; they're from my heart.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [SOFT] VLINGO WORDS TO ACTION : Application vocale [Gratuit]
» Words, words, words (Léo Ferré)
» Le jardin des mots / The garden of words
» Kazé- The garden of the words en dvd en 2014 !
» Kotonoha no niwa (The Garden of Words)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
They Coined It :: Don't Try To Run Away From The Flood :: Banque de persos RP de Feu Ardent-