LOGO

AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 SAPPHIRE - trouble is, like, my middle name.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Admin



Messages : 515
Date d'inscription : 17/12/2009
Age : 21
Localisation : Sur le forum, en train de moderer vos paves de textes!

Feuille de Superheros/Supervillain - Mutant
Sexe: Masculin
Jauge de vie du Superheros/Supervillain - Mutant:
0/0  (0/0)

MessageSujet: SAPPHIRE - trouble is, like, my middle name.   Sam 18 Jan - 21:15

SAPPHIRE CRYSTAL SACHS
« you made me feel as if my worth was nothing against yours. »


dossier d'inscription à ucla
featuring Hilary Duff
NOM(S) : Sachs.
PRÉNOM(S) :  Sapphire Crystal.
ÂGE : 20 ans  (15/02).
LIEU DE NAISSANCE : Manhattan, New York.
NATIONALITÉ : (rappelez-vous que l'Amérique n'encourage pas la double nationalité même si elle est autorisée,  privilégiez donc la nationalité américaine ou un visa)  Américaine.
ORIGINE(S) : Américaines.
ÉTUDES : Photographie & Musique.
ANNÉE D'ÉTUDES : 3ème Année.
PROFESSION SOUHAITÉE : Photographe Professionnelle.
ORIENTATION SEXUELLE : Hétéro-souple.
DES SOUCIS DE SANTÉ ? : Un peu d'anémie, mais avec les bons médicaments, c'est vite réglé.
SITUATION SOCIALE : Célibataire.
SITUATION FINANCIÈRE : À ne pas s'en plaindre.
SITUATION FAMILIALE : Un frère aîné de quatre ans et deux parents divorcés se haïssant.
PLUS GRAND RÊVE : De prendre des photos à un événement comme les Oscars. En tant que star, évidemment : le monde tourne autour d'elle, après tout.
PLUS GRAND CAUCHEMAR : Qu'un jour son corps ne suffise plus pour attirer les hommes et qu'il lui faudra également de la bonne conversation à ce moment là.
UNE HISTOIRE INTÉRESSANTE À SAVOIR SUR VOUS ? Une fois, on lui a demandé si elle était mannequin. Cette question l'avait enchantée, avant que le type lui ayant posé la question n'ajoute qu'il voulait savoir, parce qu'il la pensait incapable de faire grand chose d'autre avec une cervelle aussi petite que la sienne.
VOTRE PLUS GRAND DÉLIT : Elle a mangé un sandwiche entier, la semaine dernière. Ne lui en parlez pas, elle risque de vous en vouloir, et pour une fois, elle s'en souviendra.
VOTRE PLUS GRAND SECRET : Elle se dit sans-cesse belle, et se croit très belle, mais n'est malgré tout pas aussi bien dans sa peau qu'elle le laisse paraître. Comme un sapphire, elle étincelle, mais sa substance manque tellement de saveur qu'on finit par ne plus s'y intéresser, et elle le sait.
VOTRE PROVERBE DE VIE : better drink my own piss ou fighting ?

SAPPHIRE
INTERVIEW AVEC L'ADJOINTE AU DOYEN
« she said carpe diem, and just sat there and stared at me. »

Vous vous retrouvez en face de l'adjointe du Doyen pour l'entretien décisif qui vous donnera accès ou non à une place dans cette prestigieuse université qu'est l'UCLA... pesez vos mots et répondez-lui avec le plus de sincérité possible, car elle a un don pour deviner lorsqu'on lui ment pour l'impressionner ! Alors Monsieur/Mademoiselle, il semblerait que vous vous intéressez de près à UCLA, puis-ce que vous vous trouvez ici aujourd'hui. Commençons par de simples questions, voulez-vous ? Premièrement, j'aimerais en savoir plus sur votre parcours scolaire ... résumez-moi donc les cursus que vous avez choisi et pour quelle raison.

Les ... cursus que j'ai ... choisi ? Euuuh ... Ah mais oui ! Photographie et musique. Originalement, je souhaitais sauver des vies en étant médecin, bénévole ou superstar, mais je me suis rendu compte qu'il fallait moins d'ambition et plus de perspiration pour ça donc j'ai vite lâché prise. Ingénieux, non ?

Quelle carrière professionnelle envisagez-vous ?

Idéalement, j'aimerais être photographe : je suis obsédée par l'image que je donne de moi donc j'aimerais être capable de me prendre sous mon meilleur angle, vous comprenez ? Si ça échoue, je pourrais toujours devenir une pop star ... Après tout, si Katy Perry peut le faire, pourquoi n'en serais-je pas capable, moi aussi ?

Faisiez vous partie d'un club lorsque vous étiez au lycée ?

Totalement ! Le Night Club n'était rien sans moi ! C'est incroyable de voir combien d'années un peu de maquillage peut rajouter à une femme, non ? Allez, faites venir la prochaine question, je me sens chaude, ça y est.

Je vois... et sinon, avez-vous voyagé dans d'autres pays, par le passé ? Parlez-vous d'autres langues que l'anglais ?

J'ai voyagé, oui ... À Brooklyn et à Staten Island, si vous voulez tout savoir. Et oui, je parle la langue de l'amour ! Et je sais communiquer en langage des signes aussi, je crois que personne ne maîtrise aussi bien le doigt d'honneur que moi.

Elle vous jauge du regard, pose à nouveau ses yeux sur votre dossier, puis continue. Hm... je suppose que vous êtes assez mature pour me parler de vous sans trop vanter vos atouts. Face à votre regard perplexe, elle soupire. Parlez-moi de vous, à présent. Votre caractère, ce que vous aimez... les activités sportives que vous pratiquez, vos hobbies.

Question difficile ! J'aime ça, les défis. Vous pouvez demander à mon ex, il vous le confirmera, hehe. Non, sérieusement, demandez-le lui. Sinon, ce que j'aime ... Pour commencer, moi, évidemment, après tout, on ne peut pas aimer les autres si on ne s'aime pas d'abord. J'adore ce proverbe, tant et si bien que j'en ai fait ma devise et que je le reprends à ma sauce ! On ne peut pas aider les autres sans s'aider avant, par exemple. J'aime beaucoup ne rien faire, aussi : je trouve que c'est important, de se reposer, la plupart du temps. Vous ne pouvez pas comprendre à quel point c'est fatiguant, la beauté. Je vous jure, vous avez de la chance de ne pas connaître cette douleur !

Vous avez la légère impression qu'elle n'a pas écouté la moitié de ce que vous venez de lui raconter et pourtant son visage se redresse vers vous avec un sourire poli qui ne dit rien sur ce qu'elle pourrait penser de vous en réalité. Le stress monte d'un cran... Comme vous le savez, notre université possède une excellente réputation que nous souhaitons entretenir, je tiens donc à vous rappeler que nous nous montrons intransigeants envers ceux qui ne respectent pas les règles de l'institution ou n'obtiennent pas des résultats suffisants ... sa façon de vous fixer vous fait tout de suite comprendre qu'elle attend vos propres arguments en faveur de votre "potentiel d'étudiant" et de votre respect du règlement (que vous n'avez pas encore lu, en fait) Vous feriez donc mieux de raconter n'importe quoi sur votre prestigieux parcours académique.

Écoutez, madame, je ne suis pas sûre de comprendre ce que vous attendez de moi mais je peux vous promettre que je n'ai jamais couché avec toute l'équipe de football en même temps, si c'est ce que vous insinuez !

Hm ... très bien, très bien. Une dernière chose, à présent. Elle prend un air encore plus sérieux que tout à l'heure alors que vous ne pensiez même pas que cela était humainement possible. Vous ne pouvez être sans savoir qu'une fusillade a eu lieu ici-même, par le passé ... je tenais donc à connaître votre ressenti vis-à-vis de cela.

Une fusillade ? Ici ? Vraiment ? Quel dommage ! J'espère que les morts n'étaient pas trop populaires, ça aurait été un désastre, sinon ... Je veux dire, vous imaginez le carnage si l'acteur super sexy qui enseigne ici se faisait abattre sur les locaux ? J'imagine même pas le désastre médiatique ! Mais ... Dites, ça c'est du passé, hein ? Non parce qu'il faut me le dire, comprenez-moi : je suis trop belle pour mourir, c'est pas du tout ma came, ça. Je veux bien être l'héroïne de ma pièce de théâtre mais pas si ça devient une tragédie, si vous voyez ce que je veux dire.

Et finalement, l'entretien se termine. Ouf ! Vous recommencez à respirer normalement et vous vous levez après avoir été remercié par l'adjointe que vous espérez ne plus revoir avant un bon moment. Elle vous serre la main fermement (et c'est à ce moment-là que vous vous rendez compte que votre paume est moite, et la sienne, glaciale), puis vous raccompagne à la porte avant de refermer cette dernière (à clef ... hein ?! ) une fois que vous l'avez passée. Woah ... eh bien, ce fut un échange fort en émotions, mais vous vous félicitez d'y avoir survécu. Le plus dur est, après tout, bel et bien terminé !
DERRIÈRE L'ÉCRAN
« we should all have a face whenever we look into the mirror. »



FEU ARDENT
PRÉNOM : F. PSEUDO : FA. ÂGE : 17. PRÉSENCE : x. NIVEAU DE RP : x. OÙ AVEZ-VOUS TROUVÉ LE FORUM ? Ici. COMMENT LE TROUVEZ-VOUS ? :love: . ANCIEN MEMBRE DE FRAT ? SI OUI, QUI (nom + avatar) ? x. POSTE VACANT OU PERSONNAGE INVENTÉ ? (si PV, mettre le lien menant au poste vacant ; idem avec les recherches de liens) : Inventé. VOTRE PLUS GRANDE PEUR VIS-À-VIS DE #FRAT7YL : x. UN DERNIER MOT ♥ ? ♥♥♥♥.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-marvel-rpg.forumactif.com
avatar
Admin



Messages : 515
Date d'inscription : 17/12/2009
Age : 21
Localisation : Sur le forum, en train de moderer vos paves de textes!

Feuille de Superheros/Supervillain - Mutant
Sexe: Masculin
Jauge de vie du Superheros/Supervillain - Mutant:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: SAPPHIRE - trouble is, like, my middle name.   Sam 18 Jan - 21:17

L'HISTOIRE D'UNE VIE ... LA TIENNE, OUI !
« you made me feel as if my worth was nothing against yours. »


DON'T HATE ME CAUSE I'M RICH,
HATE ME CAUSE I'M A BITCH !

J'adore venir à la bibliothèque, ça me permet d'admirer le derrière du nouveau stagiaire. Il est tellement ... Craquant. Ah, lui, je pourrais en faire mon quatre-heures, je crois bien ! Et mon dîner, aussi, tiens ... Et pourquoi pas mon goûter de minuit ? Feignant l'élève studieuse, me voilà donc, le nez planté dans un livre, les yeux rivés vers lui. C'est alors qu'il me regarde à son tour et là, je me sens frémir, à l'intérieur, un peu comme si son  regard chatouillait mes parties secrètes ... Tendrement, je lui renvoie son regard, tout en faisant semblant de - sans grand succès - étudier ce fascinant livre sur la biologie des micro-organismes. Il faudrait qu'on m'explique ce qu'est un micro-organisme, d'ailleurs, parce que d'après l'illustration de la couverture, ce livre n'a malheureusement rien à voir avec le sexe.

Le stagiaire s'avance alors, lentement vers moi, chaque pas rythmant le sol de sa part signalant une perte d'emprise sur le poussiéreux volume que je consultais jusqu'à lors. Ce n'est que lorsqu'il arrive à mon niveau que je me permets de lui adresser la parole, d'une voix suave :

- Je te souhaiterais bien le bonjour mais quelque chose me dit que tu n'en as pas besoin.

Souriant alors, je m'attends à une réponse de sa part ... Mais non. Monsieur tellement-fabuleux-qu'il-me-le-faut-dans-mon-lit-et-tout-de-suite est plutôt en train de s'avancer davantage, jusqu'à ce que je sois capable de sentir son souffle chatouiller mes oreilles. Tendue, je me demande maintenant ce qu'il va faire : ais-je touché le gros lot ? Ma vie est enfin devenue un film et je vais vivre une histoire torride et silencieuse sur cette table de bibliothèque ? Il était temps, vu le nombre d'années consécutives que je demande au Père Noël de m'offrir un contrat avec Hollywood pour ma propre émission de télé-réalité ! Fermant tendrement les yeux à l'attente de son baiser, je suis cependant désillusionnée lorsqu'il se met à briser le silence de sa voix :

- Ton livre est à l'envers.

Souriant, j'allais lui répondre que oui, je mourrais d'envie de l'embrasser, moi aussi, avant de me rendre compte que ce n'était pas ça, ce qu'il m'a dit.

- Hein ? Oh.

Retournant subitement le livre, je me suis donc remise à le lire, sérieusement, ou plutôt, à dévisager mon mystérieux stagiaire avec la frustration d'être si proche de lui mais pourtant oh terriblement si loin. C'est alors qu'amusé, il me défie, en quelque sorte ... Enfin, je pense que c'est un défi, comme un test archaïque ayant pour but de vérifier que je suis une femelle convenable à ses besoins. Eh bien il sera content de savoir que je suis convenable, oui, et pas qu'un peu ! Ce défi se présente sous la forme d'un trousseau de clefs, qu'il sort de sa poche - du moins, j'espère que c'est sa poche - et qu'il agite devant mon nez.

- Tu n'es peut être pas une flèche mais tu sais sans doute reconnaître une opportunité quand tu en vois une, non ?

Excitée, me voilà qui hoche de la tête : les clefs de son appartement ! Il veut m'emmener vivre une affaire torride sur son comptoir de cuisine ! C'est encore mieux que je le pensais ! Merci mère nature pour m'avoir donné la beauté lorsque tu as installé mon cerveau !

- Ça, c'est les clefs du bureau du doyen. Je t'invite à m'y accompagner, ce soir, à 20 heures.

Mes yeux s'écarquillent alors : une histoire chaude dans le bureau du grand manitou ? Oh, ça, c'est une occasion à ne pas manquer ! Me levant subitement, je réponds à sa proposition en caressant furtivement sa joue :

- Tu as intérêt à assurer, sinon je vais me fâcher. Mon ton est presque menaçant ; agressif sur les bords. Je souris alors, ajoutant : et emmène à manger, j'ai toujours faim après le sport ! Avant de marcher vers la sortie, déterminée à me rendre belle pour mon rendez-vous nocturne. Je n'aurais pas du perdre mon temps à ça, parce que je me suis retrouvée très déçue, une fois la nuit terminée, ah, je vous le dis ! Quel dommage que nous n'ayons pas été sur la même longueur d'onde, lui et moi, tout de même : il s'est avéré qu'il ne voulait que vandaliser le bureau du doyen. Comme si mes ongles manucurés étaient faits pour salir les affaires des autres. Après tout, il y a les filles laides pour ça, non ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-marvel-rpg.forumactif.com
 

SAPPHIRE - trouble is, like, my middle name.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sapphire - Precious (Push)
» [Unger, Lisa] Mémoire trouble
» ~to love ru trouble~
» WOMEN OF THE DC UNIVERSE:STAR SAPPHIRE (série 3)
» Trouble Jeu (2004)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
They Coined It :: Don't Try To Run Away From The Flood :: Banque de persos RP de Feu Ardent-