LOGO

AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 tough love. desire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Admin



Messages : 520
Date d'inscription : 17/12/2009
Age : 21
Localisation : Sur le forum, en train de moderer vos paves de textes!

Feuille de Superheros/Supervillain - Mutant
Sexe: Masculin
Jauge de vie du Superheros/Supervillain - Mutant:
0/0  (0/0)

MessageSujet: tough love. desire.   Dim 15 Nov - 20:45

Timothy
Brown.
nom } Brown. Pas Black, ni White, ni Green, mais Brown. Marron. Une couleur peu populaire pour un nom plus que courant.
prénom } Timothy entend rarement son prénom complet. Surtout depuis qu'il a arrêté d'étudier. Habitué depuis la jeunesse à ce qu'on l'appelle "Tim", c'est un prénom qui lui sied davantage.
naissance } 12 Septembre 1989.
âge } 26 années plus tard, il n'a toujours pas découvert le sens de sa vie. Il le vit très mal, bien évidemment.
nationalité } Néo-zélandais.
origines } Amérique&Australie.
orientation } Est-ce réellement important? Il n'a jamais réellement pris le temps de se pencher sur la question. Académique dans l'âme, sa vie, jusqu'au présent, avait toujours été dévouée à ses études.
statut civil } Célibataire.
études réalisées } Après plusieurs fascinantes années en anthropologie, il se demande quel démon l'a possédé pour le pousser à étudier quelque chose d'aussi restrictif et donc, d'aussi stupide. Autant le dire clairement: à présent, il s'en mord les doigts.
profession } Chômeur, pour une durée de temps indéterminée.
quartier d'habitation } Claudelands, chez ses parents.
feat. Liam Hemsworth

asdfghjkl;

19 années

quelque part

2 ou 4/7, probablement

personnage inventé
la cohabitation avec les étudiants.
Il se demande parfois pourquoi les voisins sont aussi jeunes et aussi bruyants. Il se demande parfois pourquoi les voisins sont aussi nombreux et turbulents. Il se le demande, oui, sans jamais le comprendre... Il y a des fois où ils le dérangent, d'autres où ils ne le dérangent pas. Au final, il vit sa vie et eux vivent la leur, et c'est déjà très bien comme ça.
TON PLUS BEAU SOUVENIR D'ETUDIANT.
À une époque où il était encore jeune et insouciant, à une époque où la vie lui souriait, à une époque où ses rêves étaient encore à sa portée... Il portait une robe noire et un chapeau ridicule. Il était réuni au sein d'une assemblée. C'était le dernier jour, celui de ses études. Lui et tous ses amis étaient pour la dernière fois rassemblés. On les avait présentés au reste du monde, on les avait célébrés. Le jour de la fin de ses études, assurément, il ne l'oubliera jamais.
MON ORIENTATION PROFESSIONNELLE.
Le chômage est un choix de vie très louable, respectable et difficile à entreprendre. Il s'agit là d'une carrière à laquelle peu de personnes peuvent aspirer, et dans laquelle encore moins d'entre eux pour briller. Et si, dès son plus jeune âge, son ambition était de gagner sa vie en véritable honnête homme, la triste réalité, c'est que du travail, il peine à en trouver.
SI JE DEVAIS CHANGER QUELQUE CHOSE...
Un rire cynique se présenterait sur ses lèvres si cette question lui était posée en personne. Timothy répondrait évidemment qu'il changerait sa voie et sa vocation. Étudier l'anthropologie demeure, à ses yeux, la plus grande erreur de sa vie – et s'il en avait l'opportunité, il n'hésiterait pas deux fois avant de faire un bond en arrière pour s'orienter dans une discipline où il est plus facile de percer – le droit, le business, la finance... Même la médecine! Tout sauf l'anthropologie. Ça, c'est une erreur que Timothy ne refera plus jamais.
PARTIE FACULTATIVE } n'aime pas vraiment les asperges est allergique aux poils de kaola bégayait lorsqu'il était enfant a pu voir son rugbyman favori jouer sur le terrain australien mère australienne, père américain n'aime ni les mensonges, ni mentir ment souvent, malgré lui peut paraître hypocrite lorsqu'il reproche aux autres des choses qu'il leur fait constamment un jour, un ami lui a offert un cadeau d'anniversaire qu'il a déballé devant ses parents. Depuis ce jour, il ne déballe plus rien devant ses parents aucun Néo-Zélandais n'aime autant la musique de Johnny Cash que lui Timothy a une guitare, bien qu'il ne sait pas réellement s'en servir Accessoirement, il ne chante pas particulièrement bien – mais pas particulièrement mal non plus Persuadé qu'il est maudit, il ne parle jamais de ses cauchemars, et rarement de ses rêves personne ne saurait dire d'où lui viennent ses yeux bleus, que personne d'autre dans sa famille ne possède sa tante s'est suicidée lorsqu'il avait treize ans. Tout le monde disait toujours qu'elle était folle, de toutes façons
Il y a toujours quelque chose.

Vraiment?

Oui, oui, fais moi confiance. Il y a toujours quelque chose.

Voilà que je me mords la lèvre, perdu au milieu du combat de mes pensées. Les espoirs s'entassent au même rythme que les idées, qui meurent. C'est un véritable bain de sang. La fougue de la jeunesse contre la dure réalité. L'optimisme d'un rêve contre l'amertume du rêve brisé. Et je me mords la lèvre, pendant que les alarmes continuent de retentir et de résonner.

Il y a toujours quelque chose. Il y a toujours espoir. Il y a toujours une solution.

Non.

Je regarde par la fenêtre mais rien ne me plaît. Des arbres, des maisons. C'est lourd et désolé. Yeux ouverts, sourcils plissés, j'essaie de trouver une solution, j'essaie de comprendre. Entre mes doigts, la feuille de papier se froisse dans des mouvements fatals.

Ce n'est pas la fin, tu verras.

J'aimerais pouvoir y croire autant que toi.

Il fait beau, aujourd'hui. Il fait chaud, aujourd'hui.
Enveloppé dans un pull en laine, je tremble et je transpire.
Moi je n'ai pas chaud. Moi, je suis tout sauf chaud aujourd'hui.

Mon poing se referme. La feuille, roulée en boule, pousse ses derniers froissements avant de rendre l'âme. Puis, je la déplie, afin de contempler le corps de ma victime.

La prochaine fois se passera mieux, tu verras.

Et s'il n'y a pas de prochaine fois?

J'avais imprimé l'e-mail parce que je n'aime pas lire sur l'écran. Surtout lorsque je n'ai pas encore mis mes lentilles. Ça me fatigue les yeux, même avec de l'aide additionnelle. Je préfère le papier. En plus, on peut facilement y ajouter des annotations ou souligner le texte...

Oui, je préfère le papier.
Mais pas aujourd'hui.
Aujourd'hui, le papier, j'ai envie de le déchirer.

Tim, ne baisse pas les bras.

Re: Cinema Host

Dear Timothy,

Thank you for your application for the above position at Cinema Complex.

The volume of applications to our website has been very high, and the quality is of an exceptional standard. After careful consideration, I regret to inform you that your application has been unsuccessful on this occasion.

May I take this opportunity to thank you for your interest in Cinema Complex, and to wish you well in your future career.

Tu sais bien ce que ta mère te dirait...

Non, je n'ai pas besoin que tu me rappelles ce qu'elle me d...

... Elle te dirait que s'ils ne t'ont pas pris, c'est probablement parce que tu es trop intelligent pour eux. Et elle aurait raison.

... Ouais, dis-ça à mon égo...

...

J'en ai marre.
Je regarde autour de moi, et tout ce que je vois, c'est des échecs. Tout ce que je vois autour de moi, c'est des raisons de lâcher prise. De laisser tomber. À présent, tout semble si difficile...

... Avant, ce n'était jamais aussi difficile.

Lorsque j'étais jeune. Lorsque j'étais insouciant. Lorsque j'étais enfant...

... Avant, ce n'était jamais compliqué.

Enfant, élève, lycéen, étudiant... Des noms, des synonymes, pour décrire une période où le seul soucis qui nous tombe dessus, c'est celui des amis et des devoirs.

... Avant, c'était avant...

Pas de vie, pas de loyer. Pas d'emploi, pas de métier. Pas de mode d'emploi, non plus, on apprenait sur le tas... Avant c'était simple, avant c'était facile.

Et maintenant?

Je glisse encore la feuille froissée entre mon pouce et mon index.

Et maintenant, Tim?

Je siffle entre mes dents, agacé.

... Si seulement je le savais...

J'entends des pas dehors et c'est tout ce qu'il me faut. Cela fait un moment que je suis venu m'installer ici – bien assez de temps pour m'y habituer. Alors je me lève de ma chaise et je m'arme d'un sourire. Maman arrive. Autant ne pas la contrarier.

Tu devrais lui dire.

Je ne veux pas la décevoir...

Le poids de ma présence est moins transparent que j'aimerais le penser. Je ne suis pas le bienvenu ici, malgré ce qu'ils pensent et ce qu'ils disent. Je n'ai plus ma place ici, malgré leurs sourires et leurs invitations.

Ils t'ont accueilli, les bras ouverts...

Ce n'est pas ma chambre, ce n'est pas la même maison. Ils ont refait leur vie, à présent, parce qu'ils pensaient que je construirais la mienne...

Arrête. Tu sais qu'ils sont contents que tu sois là, près d'eux.

Peut être. Mais pas moi.

La poignée tourne et me coupe le souffle. J'essaie d'ajuster mon pull, qui s'est coincé sur le haut de mon pantalon.

Elle va encore commenter sur ma barbe...

Arrête, ça, tu ne peux pas en être sûr.

Et lorsqu'elle entre, enfin, accompagnant sa présence de sa voix crystalline et légère, je sombre encore un peu plus profondément. L'espoir et l'optimisme qu'elle s'efforce de simuler pour masquer son inquiétude, plutôt que de me réchauffer le coeur, me propulsent davantage dans mon isolation. La solitude de mes émotions.
(c) NEIGHBOURHOOD STRIFES. TOUTES REPRODUCTIONS INTERDITES.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-marvel-rpg.forumactif.com
 

tough love. desire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Vos produits dérivés
» [RESOLU] Problème de Rotation de l'écran du Desire
» [ROMs RADIO] Liste des roms radio pour le HTC desire
» [AIDE] HTC DESIRE qui ne s'allume plus
» [ROM 2.2][04.07.10] MoDaCo Custom ROM R21 for HTC Desire with Online Kitchen [FRF91B]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
They Coined It :: Don't Try To Run Away From The Flood :: Banque de persos RP de Feu Ardent-