LOGO

AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 KEIMDALL ✁ you wake up every day to remember that half of you is missing ... gone forever.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Admin



Messages : 520
Date d'inscription : 17/12/2009
Age : 21
Localisation : Sur le forum, en train de moderer vos paves de textes!

Feuille de Superheros/Supervillain - Mutant
Sexe: Masculin
Jauge de vie du Superheros/Supervillain - Mutant:
0/0  (0/0)

MessageSujet: KEIMDALL ✁ you wake up every day to remember that half of you is missing ... gone forever.   Sam 7 Avr - 13:24



KEIMDALL HUN LARROCA

21 ans ϟ district 4 ϟ candice swanepoel

PRENOM(S) ϟ Keimdall Hun ; NOM ϟ Larroca ; DATE DE NAISSANCE & AGE ϟ née un vendredi 13 du mois d'octobre, Keimdall a aujourd'hui 21 ans ; DISTRICT ϟ Numéro 4 ; METIER ϟ Adjointe au maire, elle représente plus ou moins le maire lorsqu'il a d'autres engagements ou en cas de situations imprévisibles survenues à la dernière minute ; SITUATION CIVILE ϟ Célibataire, son dernier amoureux étant mort en essayant de franchir les barrières electrifiées afin d'éviter la Moisson ; ALLEGEANCE ϟ Keimdall hait le Capitole. Elle les déteste, ils la dégoutent. Et pourtant, se rebeller lui semble bien trop risqué, dangereux et extrémiste ... Elle préfère faire son deuil en privé ; GROUPE ϟ Sacrified Lambs ; CREDIT ϟ Bannières © Have Yourself Some Candy & Icon © Feu Ardent


réponds aux questions de César
QUE PENSEZ-VOUS DU CAPITOLE ? Comment vous le dire ? Le Capitole, et surtout, ses habitants me répugne : ils nous observent annuellement tels des animaux en cages alors que ce sont eux, les véritables animaux. Ce ne sont que personnes capables d'arracher des gens à leurs familles pour une simple question d'intimidation, de pouvoir et de divertissement populaire ... Mais bon, les choses sont ainsi et je ne peux rien y faire. Cela n'enlève néanmoins pas mon ressenti face au Capitole ni à la douleur apportée par les pertes qu'il m'a forcée d'endurer ... Mais je n'irais pas non plus crier mon avis sur les toits : je suis trop intelligente pour ça. Je sais que ce serait perçu comme un acte de rébellion, et, je pense qu'une fille Larroca de perdue suffit à ma famille ... Néanmoins, je n'hésite pas à exprimer mon désaccord par des regards froids et pleins de défiance lorsqu'une opportunité se présente à moi et que je suis capable de me faire comprendre sans pour autant être sanctionnée.
QUEL EST VOTRE AVIS SUR LES JEUX ? Lorsque nous étions petites, Anya et moi regardions les jeux comme s'il s'en agissait réellement d'un ... Mais cette année fatidique où elle fut sélectionnée pour participer à la moisson, je me rappelle que chaque fois que les jeux passaient sur la télévision, je me rongeais les ongles, tremblant de terreur face au sort de ma soeur. Je me rappelle aussi qu'à sa mort, après la stupeur initiale, j'avais versé toutes les larmes que j'avais pû avant de m'isoler, de me couper du reste du monde et de rester dans un monde de denie et de douleur pendant plusieurs longues semaines. Ma famille, elle, semble moins affectée par cette "perte" ... Elle ne peut simplement pas comprendre la douleur que c'est, de perdre son double, son clône identique.
QUE PENSEZ-VOUS DE LA MORT D'ARABELLA EVERGLADE ET DE SON MARI ? Vous connaissez mon avis sur le Capitole, sur les jeux, sur la famille et sur la perte ... Alors pourquoi cette question ? Est-ce un test ? Une tentative de blague sadique ? Oui, je suis consciente qu'Arabella et Owen ont laissé leurs vies, et, non, cela ne m'amuse absolument pas. Comment pouvez-vous faire cela à un enfant ? Comment pouvez vous le laisser grandir sans jamais connaître ses véritables parents ? C'est tout simplement ... Monstrueux ! Je crois que je vais avoir besoin d'un moment pour reordonner mes pensées.
QU'AURAIS REPRESENTE OU REPRESENTERAIS POUR VOUS DE PARTICIPER AUX JEUX ? J'ai peur qu'ils ne me sélectionnent avant que je ne sois dans la "zone saine et sauve". Pourquoi ? Parce que je me connais, et je connais mes limites. Et contrairement à ma soeur, je n'atteindrais pas la cinquième place, mais plutôt la vingt deuxième, ou, avec un peu de chance, la dix-septième ... Je ne suis pas pugnace. Je ne suis pas une guerrière. Je ne suis pas Anya, et mes chances de survivre sont limitées, malgré l'agilité que la danse m'ait apportée et le léger entraînement que j'ai commencé à suivre suite au décès d'Anya.
QUELS SERAIENT OU A ETE OU AURAIENT ETE VOS ATOUTS DANS L’ARENE ? Je pense que je ne pourrais jamais trop me fier sur mes talents de combat dans une arène. *rires* En effet, je suis plus du genre défensive, tacticienne et analytique : j'ai toujours une idée de ce qu'il faudrait faire et, ayant regardé les jeux depuis mon plus jeune âge, je sais plus ou moins ce à quoi je devrais m'attendre ... À moins qu'une édition particulièrement sadique ne soit mise en place quand et si je suis tirée au sort à la moisson, évidemment. *rires* Personnelement, je pense que les cours de danse m'ont permis d'apprendre l'agilité et la souplesse, tant et si bien que pour les acrobaties, je pense ne pas avoir de mal à me débrouiller. (Par exemple en cas de mauvaise chute ou si j'avais à grimper jusqu'au sommet d'un arbre.) Mais depuis peu, je pense pouvoir aussi faire confiance à mon tir à longue distance : j'ai commencé à m'entraîner pour viser ... Après tout, les armes à portée sont plus pratiques que celles au corps à corps, surtout si l'on est du sexe féminin. Du moins, c'est mon opinion. Et j'ai appris plusieurs astuces qui me seraient utiles en survie, mais, si je les partageais avec vous, elles ne me seraient plus utiles. *clin d'oeil* Cela va de soi qu'en tant que citoyenne du District 4, la natation fait partie de mes points forts !
QUEL SERAIT L'OBJET PERSONNEL QUE VOUS EMPORTERIEZ DANS L’ARENE ? Alors ça ? C'est une excellente question. Voyez-vous, m'auriez vous posé cette question après la mort "innocente" d'Anya, je vous aurais probablement répondu quelque chose d'ennuyeux et de banal tel que "ma boucle d'oreille". Néanmoins, depuis qu'elle a participé aux Hunger Games, j'ai en ma possession un objet qui lui avait autrefois appartenu ... Un présent qui lui était cher. J'aurais dû le rendre à son acquéreur, mais je ne pouvais pas le quitter après qu'elle m'ait demandé de veiller dessus pour elle. Il s'agit de cette petite clef que j'ai autour du cou ... J'ignore si elle ouvre quelque chose ou si elle n'existe qu'en tant que symbole pour un amour à présent détruit. En tous les cas, elle est très belle, elle est dorée, et la citation préférée de ma soeur, "Carpe Diem." est gravée dessus avec un petit coeur à côté. Oui, cet objet est indéniablement celui que j'apporterais avec moi.
QUE PENSEZ-VOUS DE LA SPECIALISATION DE VOTRE DISTRICT, DE VOTRE NIVEAU DE VIE ? Ayant eu des parents aisés et assez réputés dans la société du district, nous (mon frère, ma soeur et moi) n'avions jamais manqué de rien et avions toujours eu une enfance assez paisible. Je dois avouer que le district 4 est un mélange d'arômes pour ne pas dire ... intéressant, malgré la puanteur de certains "produits" de la mer. Néanmoins, cela remplit bien les ventres des Capitolins et les porte feuilles de mes parents, donc je ne vais pas non plus m'en plaindre ... Du moins, tant que je ne serais pas forcée à pêcher et à dépecer les poissons.


entrez dans l'arène
ϟ PSEUDO Feu Ardent.
ϟ AGE 15 Ans, 16 le 25 du mois. Smile
ϟ COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM ? Par Nale L. Targethnam, Deion S. Esnath et Hunter R. Vaughan. (a)
ϟ AS-TU LU LA TRILOGIE ? Malheureusement, non. ;_; Je promets d'essayer de m'y mettre cet été si je termine mes 23 oeuvres pour le bac à temps. What a Face En tous les cas, les annexes sont très complètes et bien détaillées.
ϟ CODE At the Hunger Games you win or you lose.
ϟ COMMENTAIRES ? J'ai l'impression que je vais me plaire ici ? =D


Dernière édition par Mr. Terrific le Mar 7 Aoû - 4:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-marvel-rpg.forumactif.com
avatar
Admin



Messages : 520
Date d'inscription : 17/12/2009
Age : 21
Localisation : Sur le forum, en train de moderer vos paves de textes!

Feuille de Superheros/Supervillain - Mutant
Sexe: Masculin
Jauge de vie du Superheros/Supervillain - Mutant:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: KEIMDALL ✁ you wake up every day to remember that half of you is missing ... gone forever.   Sam 7 Avr - 13:24


scars of the mind are the ugliest wounds


don't get lost into the woods
Je courais. Je courais, et non vers les extrémités du plateau, mais bel et bien vers son centre. J'hurlais, je criais, je priais. Le paysage autour de moi défilait de part et d'autre à une vitesse vertigineuse, mais je n'y faisais pas attention. Le ciel azuré d'un jour ordinaire ne présageait malheureusement rien de bon, étant donné que je connaissais déjà la conclusion de cette affaire avant même d'y être arrivée.

Anya.

J'hurlais son nom.

Anya. Anya.

Je courais, je m'approchais de la corne d'abondance et j'accèlèrais le pas. Je devais la trouver. Je devais la prévenir, l'arrêter et lui dire de faire demi tour.

Anya.

Je la voyais. Elle semblait concentrée. Elle courait. Elle semblait avoir besoin du sac que le banquet lui offrait. Accélérant à nouveau le pas, je savais que ça ne servirait à rien. Je savais que l'inévitable allait se produire : c'était, justement, inévitable. Je vis une flèche venue de la gauche la percuter. Puis, une venue de la droite. Et pourtant, elle continue. Elle titube, marchant ses derniers pas, n'abandonnant pas jusqu'à ce qu'elle meure ... Nous avions toujours été comme cela. Du moins, jusqu'à ce jour. Je lève mes mains vers mes lèvres. Mes yeux se remplissent de larmes. Une lame lui travers le dos. Morte. Elle tombe. Morte. Je ne veux pas y croire. Morte. Je cours vers elle. Morte. Je pleure. Je supplie, j'implore. J'ai mal. Je pleure. Elle est morte. Je souffre. C'est un cauchemar. C'est impossible. Ça devrait être interdit. Je tiens son cadavre dans mes bras, le visage inondé par mon désarroi, avant de lever ma tête vers le plafond et d'hurler ; un cri de détresse, de colère, et surtout, de perte immense.

Et je me réveille.

J'ai chaud, je halète, je transpire. Mes pensées ... Confuses. J'ai mal à la tête, une étrange douleur ... Comme j'avais été assommée avant d'avoir été mise au lit. Il m'arrivait rarement de me réveiller dans un état pareil ... Cela expliquait probablement pourquoi je n'en avais l'habitude. Je regarde l'heure sur la pendule accrochée au mur. Il est sept heures. Après avoir convaincu mon corps avec nonchalence qu'il était plus censé de se lever qu'autre chose, je pris une douche longue afin de pouvoir me remettre de mes émotions.

Encore une fois, j'avais fait le cauchemar.

C'était le même, encore et toujours, depuis déjà bien trop longtemps. Anya. Rien qu'en pensant à elle, je sens un énorme pincement me piquer au coeur ... Et ça a toujours été ainsi. À présent devenu un réflexe, ma main droite se pose sur mon coeur, suivie de ma gauche qui se pose au dessus d'elle. Ma moitié a disparu. Elle est partie. Non. On me l'a arrachée.

La perte d'un membre de la famille est toujours difficile à vivre, que ce soit aux Hunger Games ou pour d'autres raisons variées ; je pense, notamment, à notre petit frère, Mal, qui périt après n'avoir vécu que sept heures, d'une mort inexplicable qui nous affecta tous. Ou encore, à Steine, mort électrocuté sur les grilles qui séparaient notre district des autres ... Ma gorge se noue.

Oui, la perte d'un être cher en général est douleureuse et difficile à surmonter.

Mais lorsqu'il s'agit de votre jumelle, les choses sont bien différentes. J'avais toujours tout fait avec Anya. Nous nous habillons de manière identique, nous nous coiffions tour à tour, et nous nous racontions tous nos secrets, depuis toujours. On avait toujours été là si l'autre en avait besoin, et, en quelque sorte, on vivait dans notre monde, à l'écart de nos parents, à l'écart de notre grand frère, Dannis et à l'écart de la société en général ... Tant que nous nous avions, nous n'avions eu besoin de rien d'autre. De véritables soeurs jumelles, nous représentions bien deux moitiés d'une même personne, malgré nos caractères bien distincts.

J'avais toujours été la plus docile, sage et posée des deux. Responsable, raisonnable, réfléchie ... Tous me caractérisaient. Quand à Anya ? Elle était forte. Elle était rusée. Agile, intrépide, courageuse, c'était elle la guerrière et moi la tacticienne. Elle le jour, brûlant, explosif et clair, et moi, la nuit, doux, calme, et, depuis quelques années, sombre. Inséparables, on avait toujours été ensemble ... Et on regardait les Hunger Games, tous les ans, nous émerveillant devant la beauté de certains tribuns et regardant leur sort, Anya morte de rire à chaque mort, et moi, désolée et triste. À l'époque, pour nous, ce n'était qu'un jeu ... Jusqu'à ce qu'elle fut sélectionnée.

Choisie. Tirée au sort.

Un sortilège en effet. J'appelle ça des malédictions. Je m'en veux. J'aurais pû me porter volontaire ... Mais je ne l'ai pas fait. Je croyais naïvement qu'elle aurait une chance de gagner ! Et puis, il ne fallait pas oublier notre famille ... J'étais plus responsable qu'Anya, trouver un emploi aurait été plus facile pour moi, et avec une meilleure paye, j'en étais persuadée ! Du moins, c'était ce que je me disais à l'époque ... C'était ce que je regrette avoir un jour pensé aujourd'hui.

Mais je me rappelle encore de ma réaction. J'étais restée muette ... Silencieuse. Je la regardais monter sur ce podium, avec grâce et dignité, et j'avais été incapable de bouger. Elle leur avait montré de quoi elle était capable, et au lieu de l'encourager, ou de pleurer et d'hurler, j'étais restée là, muette, interdite. Mes pensées étaient floues, mes idées n'étaient pas claires, et les cris émanant de la foule noyaient mes pensées et m'empêchaient de réagir ... J'avais temporairement été abrutie par la nouvelle que je ne reverrais probablement jamais ma soeur.

J'avais eu le droit de la voir, trois minutes ... Mais c'était tout.

Et après, elle était partie pour le Capitole ...

Je me rappelle de notre visite là bas. Elle s'était effectuée trois années avant cette moisson "mémorable" ... Émerveillée par la beauté de tout ce que je voyais, Anya ne partageait pas ce point de vue ... Malgré le fait que j'aie toujours été la plus calme, discrète et raisonnable, elle avait toujours été la plus distante et détachée du reste du monde. Je pense même qu'à ses yeux, le Capitole n'était rien de plus qu'une blague jusqu'à la fin ... Tandis qu'au début, j'avais l'idiote aspiration d'un jour faire partie des leurs. Et puis elle fut choisie, et je n'avais plus aucune envie de faire partie de cette horde de monstres, se baignant dans la misère et la mort forcée des autres, confortablement installés dans leurs loges, à l'abri de tout danger ... Je me rappelle que je rêvais souvent à ce que tout le Capitole se retrouve un jour dans une arène de Hunger Games et soit forcé de s'affronter jusqu'à la mort tant qu'il n'y avait pas un Vainqueur ... J'espére d'ailleurs voir ce rêve se réaliser un jour.

Et ainsi, Anna partit au Capitole, me laissant seule face à mon destin, occupée par, et n'ayant d'ailleurs pas d'autre choix que de remplir le sien. Elle avait effectué la parade, resplendissante dans son acoûtrement, ses cheveux bruns frappant l'air ... En effet, ne souhaitant pas être confondues, nous nous étions mises d'accord sur le fait que je serais blonde et elle brune. Quand à notre teinture naturelle ? Disons qu'il s'agit l'un d'un mystère que personne n'aura jamais droit d'élucider. À l'interview, Anya avait sû répondre de ses répliques "typiques" : à la fois enflammées et pourtant, capables de faire sourire le plus froid d'entre nous.

Et aux entraînements ? Elle les avaient aussi émerveillés, s'étant régulièrement entraînée à l'épée et aux poignards à ses heures perdues, tant et si bien qu'ils lui accordèrent la note de 10 sur 12. Pugnace. Anya était une pugnace, et, généralement, lors de ses moments de frustration, rien ne la soulageait plus que de frapper de toutes ses forces ... Pas même une discussion avec moi. Je le respectais, j'avais appris à le comprendre. Tandis qu'elle s'entraînait, je lisais, me disant que si le malheur faisait en sorte que je sois sélectionnée, je n'aurais plus qu'à mourir avec dignité ... Ou au moins, tenter de rester le plus loin possible des autres tribuns dans l'espoir de survivre le plus longtemps possible.

Mais je savais que jamais je ne serais capable de rentrer Vainqueur. Jamais je ne pourrais frapper assez rapidement et habilement afin de tuer avant d'être tuée ... Mais lorsqu'Anya me fut prise, je ne pus m'empêcher de commencer à m'entraîner à mon tour. Rien de bien sérieux, évidemment, juste quelques bases nécessaires afin de pouvoir tenir quand et si j'étais un jour à mon tour ammenée à participer aux "jeux de la faim". Après tout, je le lui avais promis ... Je savais quels étaient mes points faibles. J'étais une fille. J'avais peu de force corporelle ... Quand aux armes de corps à corps, c'était pour moi bien trop risqué, d'autant plus lorsque les autres étaient susceptibles d'avoir des armes de jet ou de longue distance. Il fallait que j'apprenne à viser. Statistiquement, il y avait peu de chances que je sois prise après qu'Anya ait été sélectionnée ... Mais nous parlons de jeux du hasard, et ceux-ci sont toujours dangereux et difficiles à évaluer.

J'atteins alors la majorité, et avec, le droit et le devoir civique d'exercer un emploi. Tout ceux me connaissant seraient capables de vous dire que me salir les mains était de loin la chose que je préférais faire, et que, studieuse, rester derrière un bureau était ce que je faisais de mieux. Grâce aux connections de mes parents et au fait que les autorités avaient plus ou moins compris ma réaction face au décès d'Anya, on me laissa devenir adjointe au maire ...

Mais me voilà toute prête et habillée, et, si je ne me dépêche pas, je risque d'arriver en retard à mon emploi. Et si j'arrivais en retard, je risquais de le perdre et de devoir pêcher à nouveau ... Ce qui ne me comblait pas de joie.

Je me retourne. Sur le mur se trouve un miroir, dans lequel je me vois. Et petit à petit, mes cheveux blonds se transforment bruns, et je la vois, Anya, avec son air mystérieux et confiant ... Elle avait toujours été sûre d'elle même. Mes yeux se baissent lentement de honte : elle me manque terriblement. Depuis son décès, les choses n'ont jamais été les mêmes ... Depuis son décès, je suis encore plus discrète, encore moins souriante. Le jour et la nuit, le soleil et la lune ... C'était elle et moi. Mais sans elle, j'ai l'impression de n'être qu'une face cachée de la lune, négligée et moins populaire. Sans elle je me sens vide, divisée, et je sais que jamais ne pourrais-je retrouver cette sensation d'entiérité. Je détestais le Capitole pour ce qu'il m'avait fait. Malheureusement, il n'y avait rien que je pouvais y faire.

Mon véritable reflet revient alors dans le miroir, la vision de ma soeur se dissipant lentement, ravivée par ces souvenirs du passé.

Après avoir jeté un dernier coup d'oeil à cette glace lisse et polie et avoir inspiré profondément, je me dirige vers la porte, décidée à ne pas décevoir ce cher Maire du District 4.

Fermant la porte derrière moi, je la verrouille à l'aide d'une clef. Puis, je m'aventure dans la rue, un sourire aux lèvres, comme si de rien n'était. J'avais appris, après plusieurs semaines d'isolement et de deuil, à laisser mes soucis derrière moi, sur le pallier. Et c'était une leçon que je ne comptais pas oublier de sitôt. Au moins, ça me permettait d'oublier, ne serait-ce que quelques heures ... Ça me permettait d'oublier que je n'étais plus vivante depuis que ma soeur était morte.



what happens here stays in here
* la porte s'ouvre doucement, un léger bruit se faisant entendre. Anya, debout dans la salle, regarde par la fenêtre, pensive, tourmentée, et pourtant, forte et courageuse.

Keimdall entre dans la salle, silencieuse, les rivés yeux vers le sol*


ANYA - Je suppose que c'est fini.

KEIMDALL - ... Je n'arrive toujours pas à y croire.

ANYA - On savait toutes les deux que ça devait arriver un jour.

KEIMDALL - ... C'est faux, Anya. On ne pouvait pas le prévoir ... Je ne pouvais pas le prévoir. J'en ai rêvé. Dieu sait à quel point j'ai redouté chaque moisson que nous avions eu à endurer depuis nos douze ans ...

ANYA - Keim ...

KEIMDALL - NON, Anya ! Je refuse d'y croire ! Je refuse de laisser ces ... ces monstres t'arracher à moi ! À nous !

ANYA - Et que comptes-tu faire, hein ? Te pointer au Capitole, innatendue, assassiner le Président Snow, prendre sa place au pouvoir et reécrire la constitution antique de Panem ? Je croyais que tu étais censée être la plus raisonnable de nous deux.

KEIMDALL (des larmes aux yeux) - C'est juste que ... Je trouve cela tellement injuste, Anya ... Pourquoi nous ? Pourquoi toi ? Il y a tant d'autres personnes qui auraient pu être sélectionnées alors ... Pourquoi ? Pourquoi tant de cruauté et de souffrance ?

ANYA (prenant la main de Keim dans la sienne) - Et si ce n'était pas nous, ce serait bien une autre paire de jumeaux, ou la petite fille d'une autre femme, ou la grande soeur d'un autre garçon attristé ... Le monde est ainsi fait, Keimdall, acceptes le et acceptes que mon sort ait été décidé aujourd'hui.

* silence *


KEIMDALL - ... J'aurais dû me porter volontaire à ta place ...

ANYA - Ah ça non ! Je refuse de t'entendre parler ainsi ! Tu sais aussi bien que moi que celle de nous deux qui servirait au mieux les interrêts familiaux, c'est toi, et que plus de personnes seraient attristées par ton départ pour les jeux que par le mien ! Si tu avais tirée au sort, je pense que je me serais portée volontaire, oui !

KEIMDALL - ... Et Hawke, alors ? Que fais-tu de lui ? Moi, je n'ai plus d'amour ... Le Capitole me l'a déjà arraché ... Je te perds toi et je n'aurais plus rien à perdre.

ANYA - Et moi alors ? Tu crois que Hawke pourrait un instant compenser ta perte ? Enfin, je veux dire, je l'aime mais ... Keim, tu es ma soeur jumelle. Une part de moi que je ne cèderai pour rien au monde. Pour rien. Au monde. Jamais.

KEIMDALL - Tu sais aussi bien que moi que j'éprouves la même chose ...

* elles s'enlacent, têtes sur l'épaule gauche de l'autre, yeux aux regards attristés *


KEIMDALL - Je voulais juste te dire que si tu ...

ANYA - Chut ...

* Anya se défait alors du "calin" *


ANYA - Je vais faire tout ce que je peux pour gagner. On regarde les jeux depuis que nous sommes nées, ou presque, et puis ... Je sais vraiment me servir de ces armes à lames, tu le sais bien.

KEIMDALL (pleurant silencieusement, un sourire se dessinant lentement sur ses lèvres - Oh oui, ça, je le sais ! Promets moi ...

* Keimdall reprend à nouveau sa soeur dans ses bras avant de lui chuchotter à l'oreille *


KEIMDALL - Promets moi que tu feras tout pour survivre. Ne fais pas de choses incensées, reste raisonnable, responsable, à l'affut et préparée en cas de n'importe quel assaut ... Éloigne toi des autres autant que possible : nous savons tous qu'ils essaieront de te tuer dès qu'ils en auront l'opportunité. Ménage tes réserves, ne fais pas de gaspillages ... Et reviens nous en un seul morceau, sinon je te jure que j'irais jusqu'au Capitole pour trouver tes cendres ou ton cadavre ou tes restes et gifler ce que je trouve.

ANYA - Heh. C'est mignon quand tu t'énerves comme ça. Mais tu as raison ... Après tout, t'as toujours été la tacticienne par ici. Je ferai de ton mieux. D'ailleurs, j'aimerais que tu gardes quelque chose pour moi.

* Anya sort attrape alors quelque chose autour de son cou et le dépose dans la main de Keimdall avant de refermer celle-ci au dessus de l'objet, comme pour le protéger *


ANYA - Tu sais à quel point cet objet compte pour moi. Tu sais donc que je reviendrais le chercher. Ah, et, Keim ? Ne le perds pas. Tu vas me manquer.

KEIMDALL (la main toujours fermée) - Toi aussi ...

* les gardes entrent alors afin de séparer les deux soeurs qui se sourient, sans montrer signe d'opposition. Une fois dehors, Keimdall ouvre sa main afin de découvert l'objet que sa soeur lui a confié. Il s'agit d'un présent que Hawke lui a fait : une petite clée dorée avec inscrite dessus d'une belle écriture manuscrite : Carpe Diem. ♥ Keimdall rentre chez elle, à la fois triste et nostalgique, silencieuse jusqu'au lendemain *




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-marvel-rpg.forumactif.com
 

KEIMDALL ✁ you wake up every day to remember that half of you is missing ... gone forever.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Wake up- Slimy
» Le réveil de la sorcière rouge - Wake of the Red Witch -1948
» Wake On Lan
» Ore no Imouto ga Konna ni Kawaii Wake ga Nai (Oreimo)
» [One Piece] Wake Up

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
They Coined It :: Don't Try To Run Away From The Flood :: Banque de persos RP de Feu Ardent-